Jump to content
amine77dz

Forumdz cité dans El-Watan

Recommended Posts

Les abonnés face aux offres attractives des opérateurs : Les limites de l’illimité de la téléphonie mobile

 

Il est impossible pour l’abonné de savoir combien de minutes « gratuites » contient son forfait illimité. L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) n’a pas, légalement, les moyens de sanctionner les opérateurs pour les obliger à plus de transparence. Les voies des offres tarifaires des opérateurs mobiles en Algérie sont parfois impénétrables. Il est très difficile de s’y retrouver dans le brouhaha des messages publicitaires qui annoncent des communications illimitées et qui s’avèrent finalement limitées. Cette tendance, qui dure depuis plus d’une année, se retrouve chez les trois opérateurs : Orascom (Djezzy), Wataniya (Nedjma) et Mobilis.

 

 

Dans le cas de Nedjma, l’illimité annoncé est plafonné à 500 minutes pour les appels vers les abonnés Nedjma (soit un peu plus de 8 heures) sur une période de 30 jours. En cas d’appels vers les autres réseaux, l’offre baisse. L’abonné ne peut pratiquement pas avoir accès à cette information. S’il contacte le service clientèle, la seule réponse qu’il aura est que l’usage doit être « raisonnable ». Contacté par El Watan, le service marketing de Wataniya explique sa démarche : « La mention ‘‘communications illimitées pour usage raisonnable’’ utilisée sur nos différents supports vise à fournir aux clients des communications illimitées tout en limitant les dépassements abusifs de certains clients. Le niveau de dépassement est calculé sur la base d’un volume normal et acceptable de communications effectuées par un client dit ordinaire », avant d’ajouter que « dans toutes les offres illimitées de Nedjma, il y a une certaine abondance qui permet aux clients de communiquer à l’aise. A titre d’exemple, sur l’offre illimité, pour un tarif de 4000 DA, le client peut communiquer pour une valeur équivalente à plus de 8000 DA dans le marché. De manière générale, le volume d’appels est suffisant pour permettre au client de communiquer en toute liberté pendant 30 jours. Le client peut maîtriser ses dépenses car il est avisé par SMS sur son niveau de consommation ».

 

Même logique chez Mobilis qui a aussi une offre illimitée « raisonnable », la « Batel ». Dans les faits, les appels inclus dans le forfait ne dépassent pas les 2 heures pour une semaine quand ils sont faits vers les abonnés Mobilis. « Du fait que nous sommes dans l’obligation d’assurer une qualité de service à nos millions d’abonnés, on ne peut pas laisser une personne monopoliser le circuit à elle seule. Il y a des gens qui utilisent parfois le téléphone juste pour appeler entre deux chambres d’une même maison », nous a-t-on expliqué chez l’opérateur public, où l’on estime que la publicité de Mobilis est « claire et transparente ». De son côté, Djezzy, qui a une offre similaire, Liberty 7 jours, n’a pas jugé utile de nous donner son point de vue malgré sa promesse de le faire. Orascom offre aussi 2 heures de communications pour les appels vers Djezzy. A noter que Mobilis et Djezzy offrent en post-payé des appels illimités sous certaines conditions, qui peuvent être limités à certains numéros ou pendant une tranche horaire. Généralement, les communications sont coupées au bout de 20 minutes avec possibilité de reprise. N. Albane, gérant d’une boutique de mobiles dans la banlieue d’Alger, explique que « tout le monde dit que c’est illimité, mais les clients apprennent les limites après utilisation ». M. Hakmi, universitaire de Béjaïa, rencontré sur le site forumdz.com, affirme que dès le lancement de l’offre illimitée de Nedjma il a été « emballé ». « Au bout de trois jours, j’ai reçu le premier message m’indiquant que je me rapprochais de la limite et, au cinquième jour, il ne me restait plus de crédit sur ma carte », explique-t-il. Il a contacté l’opérateur par email et on lui a indiqué qu’il avait été informé des limites. « Je considère que c’est de la publicité mensongère. L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications devrait intervenir », affirme-t-il, estimant que « le consommateur est livré à lui-même » ; son vœu est qu’il existe « un cadre officiel pour le défendre ».

Et l’ARPT ?

 

Pour y voir plus clair, nous avons été prendre l’avis du gendarme du secteur des télécommunications, l’ARPT. Nous avons été reçus par son directeur général et un membre du conseil. Pour l’ARPT, cette situation n’est pas nouvelle. Elle a eu à intervenir, il y a plus d’une année, auprès des opérateurs pour leur demander d’arrêter d’utiliser les dénominations « illimité », « free », « batel » et tout ce qui a trait à la gratuité. Bien que les opérateurs aient suivi cette exigence, ils utilisent ces termes dans leur communication. Dans les faits, ils soumettent leurs offres tarifaires à l’approbation de l’ARPT, mais pas leur publicité. Au niveau de l’ARPT, on estime que « utilisation raisonnable ou sans abus » ne suffit pas. « Il faut que les chiffres apparaissent. Il faut que l’opérateur indique clairement le nombre de minutes auxquelles a droit l’abonné. Ceci permettra à ce dernier de faire un choix éclairé du moment qu’il a une information fiable et exacte », explique-t-on. L’Autorité doit veiller à ce que tout ce qui figure sur la notice qui lui est transmise figure sur la publicité, mais elle n’a aucun pouvoir sur la forme, la couleur et la taille des caractères, par exemple. « Nous avons dû intervenir par le passé pour obliger les opérateurs à mentionner dans leurs publicités tous les détails de leurs offres tarifaires. Ils ont obtempéré mais en utilisant de petits caractères illisibles. L’abonné doit utiliser une loupe pour les lire », affirme-t-on. « Dans ce genre de situation, l’ARPT ne peut rien reprocher à l’opérateur car ce dernier a légalement mentionné les tarifs. C’est le rôle de l’organe de contrôle de la publicité, qui relève du secteur de la communication. Un tel organe n’existe plus en Algérie depuis la disparition du CSA. » Ceci ouvre un débat sur les pratiques publicitaires en Algérie qui ne se limite pas au domaine des télécommunications.

 

La nécessité d’une réglementation ou d’un code de conduite qui s’appliquerait aux annonceurs se fait de plus en plus ressentir. L’ARPT reconnaît que ce n’est pas toujours facile avec les opérateurs. Elle n’a pas non plus, légalement, les moyens de sanctionner financièrement les opérateurs qui ne jouent pas le jeu. To****ois, les consommateurs peuvent se plaindre auprès de l’ARPT. « Nous recevons régulièrement des plaintes de la part de consommateurs qui s’estiment lésés. Cela peut parfois concerner quelqu’un qui n’a pas pu utiliser une recharge de 200 DA, par exemple. » « Nous avons essayé d’encourager et de susciter le lancement d’une association de consommateurs des TIC. Notre intervention devait être limitée, au démarrage, du projet, car nous devons rester neutres. Nous avons travaillé sur le projet pendant plus d’une année. Mais comme cette association fonctionne sur le bénévolat, les gens sont restés réticents et le projet a avorté », affirment ces deux responsables, qui soutiennent qu’ils applaudiront toute initiative sérieuse de création d’une telle association.

http://www.elwatan.com/Les-abonnes-face-aux-offres

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils parlent du site comme si c'était une personne

un petit clin d'œil a l'auteur de l'article qu'on à reconnue, SAMIR Ben alias BEN.YAS ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ils parlent du site comme si c'était une personne

 

où t'as lu ça?

 

un petit clin d'œil a l'auteur de l'article qu'on à reconnue, SAMIR Ben alias BEN.YAS ;)

 

:eek:

Share this post


Link to post
Share on other sites
"forumdz.com, affirme que" woot !

 

Reading fail:

 

M. Hakmi, universitaire de Béjaïa, rencontré sur le site forumdz.com, affirme que...

 

Jamais entendu parler d'une "Joumla I3tiradhia"

Share this post


Link to post
Share on other sites

houla, notre forum a la côte. Il est cité dans le quotidien "El-Watan" du jour (15 juillet2010) dans un article qui parle des promotions des opérateurs téléphoniques.

 

Lien

 

En tout cas, moi, ça me fait plaisir que des journalistes d'un quotidien lourd fréquentent notre cher fofo. Ils pourront servir de vecteur à nos interrogations ou nos doléances.

 

Confraternellement.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est bien tout sa mais je sais pas vous ,en tout cas moi je sens que ce forum meurt peu a peu =) ,manque de contenu c'est dommage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sérieux la moindre des choses est que le journaliste ( Samir Ben ) se présente ici. sauf si il s'agit de maitre Samir Ben.Slimane :D , dans ce cas la il se serait auto interviewer :o

 

a bon entendant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bouhhhh 3la les journalistes des NTIC taawaana, makane makane

la plus part des articles taa samir ben c'est du copier coller.....!!! il ne change même pas un mot....

en tout les cas makayanne hatta wahed ifarah, c mon propre avis :p

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
bouhhhh 3la les journalistes des NTIC taawaana, makane makane

la plus part des articles taa samir ben c'est du copier coller.....!!! il ne change même pas un mot....

en tout les cas makayanne hatta wahed ifarah, c mon propre avis :p

 

en tout cas, c'est pas ça qui va les encourager à venir ici communiquer avec nous :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
en tout cas, c'est pas ça qui va les encourager à venir ici communiquer avec nous :(

 

Il peuvent continuer à faire du copier coller d'articles de journaux internationaux; en tout cas c'est un constat pour la plupart d'entre eux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
en tout cas, c'est pas ça qui va les encourager à venir ici communiquer avec nous :(

 

communiquer avec nous pour ?! dire que forumdz existe !!!?

le forumdz et providerdz existe depuis plus de 10 ans..... je ne vois pas ce qu'ils vont apporter de plus. vu qu'ils sont même pas capable de dire la vérité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si avec tous débats et solutions que nous avons eu ici même sur ForumDZ ont été pris au sérieux, l'Algérie n'aurait jamais été à la traine des pays du Maghreb.

Mais comme la "maslaha el khassa" comprenez "l'intérêt personnel" prévaut sur l'intérêt général et des clients finaux, c'est tout le monde qui s'en fou !

 

En tous cas, ForumDZ existe bel et bien avant les versions en ligne de la majorité des quotidien algériens en ligne et le fait de l'avoir cité, c'est que c'est le seul endroit où l'on parle sérieusement des vrais sujets des TIC en Algérie.

 

Et puis dîtes vous bien qu'il y a parmi nous tous, des gens intègres qui veulent faire bouger les choses dans le sens de l'intérêt général et ces gens là, il faut les épauler et ne jamais les laisser tomber.

 

Bref, pour revenir au sujet du mobile en Algérie et tel que je l'ai dis à des centaines de personnes que j'ai pu rencontrer à chaque occasion :

 

Les opérateurs de téléphonie mobile en Algérie ne vous disent pas que vous avez ... tant de minutes restantes dans votre crédit mais vous disent : vous avez ... tant de dinars algériens de crédit restant.

 

Or en réalité, c'est faux ! Il n'y a que la banque et les services financiers qui peuvent estimer un volume avec le DZD (Dinar algérien). Les Op. mobiles ne sont pas des sociétés financières et elles doivent afficher un "crédit temps" et non pas un "crédit argent" pour le client final.

 

Comparaison avec les opérateurs mobiles français :

J'étais abonné chez SFR et je payais 25 € / mois qui sont débités de mon compte automatiquement pour bénéficier de 2h de communications. Au dela des 2h, je paie un "hors forfait" et la minute me revenait bien plus cher.

 

L'opérateur m'affiche qu'il me reste 25 minutes de communications et non pas machintruc-chouette-en-€ et zvan-centimes-d'€. Je ne contrôle plus combien d'argent j'ai en poche mais je maîtrise mon "forfait temps".

 

En Algérie lala, c'est une autre chanson. C'est comme si vous avez 10 000 dinars de crédit de communication (melyoune centime) et que vous êtes dans la mer.de et que vous allez chez votre opérateur pour leur dire : "Ecoutez les gars, je suis dans un sal pétrin, j'ai besoin que vous me "fléxiez" les 10 000 dinars en argent comptant cash !

 

Qu'est ce que vous croyez que votre opérateur répondra ? ... la réponse est simple. Il vous dira : mouahahahaha ! casses-toi pauvre con !

Petite question bien simple qui va illustrer tout ce que je viens de dire :

 

Je prend 7000 dinars et je recharge mon crédit de communication chez Nedjma. Combien d'heures et de minutes, bénéficié-je ?

La majorité des clients vous répondront .... humm je ne sais ... je consomme les 7000 dinars jusqu'à ce que je n'ai plus de dinars algériens puis je recharge. Mais combien de temps as-tu pu téléphoner avec ce forfait de 7000 DZD ?

 

Les opérateurs sont super intelligents les gars, il poussent même le client à oublier combien coûte la minute de l'opérateur A vers l'Op. B.

 

Et pour terminer, tout le monde fait exprès de ne pas traduire juridiquement le terme "illimité" parce que ceci concerne aussi l'internet "illimité" et comme l'intérêt personnel prévaut sur l'intérêt général en l'absence d'une association de protection d'utilisateurs et de consommateurs ... ce sont les ménages algériens qui se font "pigeonner".

 

Allez faites une étude : Combien de dinars algériens nous font économiser les opérateurs de téléphonie mobile en Algérie ? Au lieu de combien nous les engraissons chaque année ?!

 

C'est ce qu'on appelle : "Vendre du vent ... qui rapporte gros!".

 

Salutations amicales

Edited by ButterflyOfFire
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...