Jump to content

La médiocrité a encore de beaux jours


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

Les efforts déployés par l’Etat pour rénover les installations anéantis par l’amateurisme des entreprises de sous-traitance ,La médiocrité a encore de beaux jours

 

Mercredi 23 novembre à 22:50

 

b1%20%281%29.jpg

 

Un groupe d’habitants de l’immeuble situé au numéro 13 du boulevard Tripoli, au centre-ville, ont saisi la Rédaction pour dénoncer les malfaçons et les risques que font peser sur leurs appartements, des travaux de maintenance effectués par une entreprise qui sous-traite pour la direction de la Distribution d’Oran de la SDO-Sonelgaz. Photos à l’appui, nos interlocuteurs ont dénoncé la qualité des travaux, qui met selon leurs dires, «en danger leur vie et fragilise leurs habitations. Nous n’avons rien demandé. Nous n’avons ni fuite ni défaillance dans les circuits électriques. Une entreprise est venue et a demandé à effectuer des travaux de maintenance.

 

Certes, nous étions au début très contents de savoir que nos responsables se souciaient de notre sécurité et bien-être, mais nous avons rapidement déchanté», dira Abdelkader F. Notre interlocuteur précisera que : «L’entreprise a perforé nos plafonds pour faire passer les canalisations de gaz, créant ainsi un point de fragilisation.

 

Regardez ce chef-d’œuvre ! Croyez-vous qu’il soit digne d’une entreprise spécialisée ? Et je ne parle pas de l’armoire électrique. Ces logements datent depuis très longtemps, comme l’attestent les références à l’EGA (Electricité et Gaz d’Algérie, société créée du temps de la colonisation) et nous n’avons jamais eu de problèmes». Nos interlocuteurs affirment qu’ils auraient mieux fait de s’inspirer et imiter leurs voisins de l’immeuble.

 

Ces derniers qui entretiennent leur partie, maintiennent la porte fermée en H/24, ce qui fait que les ouvriers n’ont pu y accéder. Désirant en savoir plus sur cette question, nous avons contacté la direction de la distribution de Sonelgaz d’Oran. La chargée de la communication nous informera qu’il s’agit d’une opération de rénovation des canalisations de gaz et des installations électriques, initiée par la DDO.

 

Les abonnés ne peuvent pas dire qu’ils n’étaient pas informés, car des placards publicitaires ont été insérés dans la presse, et des affiches ont été collées à l’entrée des immeubles. Les gens pensent que nous sommes encore à l’ère du tâtonnement, et qu’il faut attendre de sentir une forte odeur de gaz, ou de voir un incendie d’origine électrique se déclarer, pour intervenir. Nous opérons d’une manière moderne et des caméras thermiques détectent les points chauds, c’est-à-dire les câbles qui risquent de déclencher un sinistre.

 

Des appareils nous signalent les fuites de gaz et le tout est doublé par des tournées». Le fait est que le programme de rénovation ambitieux est en train de produire le contraire : susciter la colère des abonnés, par la faute d’un manque de professionnalisme des entreprises sous-traitantes. Malheureusement, cette situation est constatée dans la quasi totalité des secteurs, ainsi que nous l’avons rapporté à plusieurs reprises dans nos précédentes éditions.

 

source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...