Jump to content

77% des enfants algériens y ont recours Internet, un outil de savoir… et de crime


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

77% des enfants algériens y ont recours Internet, un outil de savoir… et de crime

 

Dimanche 27 novembre à 22:22

 

Fotolia_232268_S.jpg

 

Si les informations publiées sur Internet ne sont soumises à aucun contrôle, comment peut-on alors contrôler nos enfants ? Les adolescents qui, généralement, passent des heures devant la Toile, qui propose plus de 200 millions de sites, ne sont-ils pas livrés dans certains cas, aux «prédateurs du Net» ? Aux cybercafés comme à la maison, nos enfants ne risquent-ils pas kidnapping, exploitation sexuelle…? S’il existe un lien direct entre la criminalité et Internet et que cette dernière meuble le quotidien de 77% des enfants algériens, à en croire les chiffres de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem); peut-on dire alors que nos enfants sont, plus que jamais, exposés à la criminalité ?

 

D’autant que le nombre d’utilisateurs d’Internet de cette catégorie augmente chaque année proportionnellement avec l’accroissement des réseaux et l’intégration continue des TIC dans nos foyers. Pour le capitaine Mourad Zeribi de la direction des télématiques, du commandement de la Gendarmerie nationale : «Internet est un outil de partage et de savoir mais aussi un levier de crime».

 

Dans un dossier intitulé «Les chantiers numériques de la Gendarmerie nationale : la protection des enfants dans le cyberspace», paru dans le numéro 43 de la revue de la Gendarmerie nationale, le chercheur en criminalité des TIC a tiré la sonnette d’alarme quant à «la prolifération des crimes liés au kidnapping d’enfants ces dernières années, en devenant la cible préférée des criminels (pour extorsion dans la majorité des cas).

 

Internet est devenu un vecteur croissant des risques liés aux kidnappings des enfants». Dans ce contexte, la décennie 2000 a été témoin d’une croissance terrifiante des crimes liés à la mise en circulation de produits pornographiques mettant en scène des enfants et des mineurs, souligne le capitaine Zeribi.

 

Il est souligné que dans les forums de discussion, «les prédateurs du Net» peuvent parfois se faire passer pour des jeunes ou des adultes, qui proposent des rencontres réelles aux enfants et mineurs, en leur proposant des cadeaux. «C’est notamment à travers cette technique de pot de miel que des personnes, parfois malintentionnées, attirent leur proie», met en garde l’auteur du dossier. «Le risque se pose lorsque certains d’entre eux passeront à l’acte en menaçant les enfants (psychopathe, criminel, viol, meurtre, extorsion…)», explique-t-il.

 

LE «COPIÉ-COLLÉ» FAIT DES RAVAGES DANS NOS ÉCOLES

Quels sont les risques pour les enfants sur Internet ? Le capitaine Zeribi cite, entre autres, la fiabilité des informations. «Les informations publiées sur Internet ne sont soumises à aucun contrôle, et dans une grande partie, elles ne sont pas fiables ou crédibles», a-t-il relevé à ce propos. Les webcams, les tchats ainsi que les blogs sont des menaces non moins importantes pour les enfants.

 

Autre menace pour la société : les enfants sont facilement exposés aux contenus nocifs, notamment via les images à caractère sexuel, violent… Il se trouve que même les travaux personnels des élèves sont actuellement réalisés au moyen d’Internet, au lieu d’aller à la bibliothèque pour lire et effectuer des recherches. Il faut dire que le phénomène du «copié-collé» a contaminé tout le système éducatif. Même le secteur de l’enseignement supérieur est, malheureusement, touché de plein fouet.

 

Selon le gérant d’un cybercafé situé près de la Faculté des sciences humaines et sociales de Bouzaréah, «les étudiants viennent quotidiennement nous demander de leur faire des recherches. Quand ils reviennent pour récupérer les exposés, ils ne soucient d’autre chose que du nombre de pages. Je vous assure que la plupart des étudiants ne lisent même pas les pages qu’on leur imprime». Là, aussi, se pose un sérieux problème pédagogique : les ravages du «copié-collé» menace l’acquisition et l’emmagasinement des connaissances par les apprenants.

 

source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...