Jump to content
Hicham

Recrutement d’enseignants en algérie : l'entretien le plus rapide au monde (2 min)

Recommended Posts

Recrutement d’enseignants : « Comment j'ai postulé à un concours qui a duré de 2 minutes »

 

Je m’appelle Hadjer Mebarki, j'ai 23 ans, fraichement licenciée en histoire et géographie à l’université de Biskra. Dans le courant du mois d’août, mon frère a attiré mon attention sur une annonce parue dans un journal pour un concours de recrutement d’enseignants. Quelques jours plus tôt, le ministère de l’Education nationale avait annoncé le pourvoi de 30 000 postes budgétaires pour la prochaine année scolaire. Cela tombe bien. Ma licence en poche, je suis à la recherche d’un travail dans un métier qui me passionne : l’enseignement.


Je constitue alors mon dossier : certificat de nationalité, attestation de résidence, extrait de naissance, 2 photos, photocopie du diplôme, photocopie de la carte nationale légalisée à la mairie, photocopies des bulletins de notes… On dirait un concours pour entrer à la Nasa.

Mon dossier déposé, je suis convoquée pour l’épreuve orale qui aura lieu dimanche 12 août.

Au centre d’examen ce dimanche là, l’angoisse me tenaille le ventre. Nous sommes quelque 300 postulants pour seulement 11 postes budgétaires. La chance serait-elle de mon côté ? Saurais-je répondre correctement à toutes les questions du jury ? Sur quoi porteront les questions ?

Dans la salle d’examen, nous sommes repartis en trois groupes. Chaque candidat doit défiler devant le jury.

Je m'attendais à une brochette de professeurs, je me retrouve devant un seul membre du jour. Mon tour arrive. Je m’avance, dis bonjour, montre ma carte d’identité et ma convocation.

L’homme me regarde, puis me demande : « Pourquoi avez-vous choisi l’enseignement ? »

Je réponds : « Parce que j’aime ce métier, que je suis passionnée par l’Histoire et parce que j’aspire à trouver un emploi. »

Le jury me dit alors : « Votre nom me rappelle celui d’un médecin, est-il de votre famille ? »

Je réponds éberluée : « Non désolée, je ne le connais pas. »

Sa dernière réponse fuse alors : « Vous pouvez disposer. S’il y a quelque chose nous vous contacterons... »

Fin du concours de recrutement d'enseignants pour le secondaire. L’échange n’a pas duré plus de 2 minutes. A la sortie de la salle d’examen, j’apprends que les candidats ont été interrogés de la même manière que moi. Tout le monde est sous le choc.

 

Mercredi 22 août, ils affichent les résultats des 12 (ils nous avaient dit qu’il y avait 11 postes à pourvoir) lauréats.

Comment ces futurs enseignants ont-ils été choisis ? Sur quels critères ? Je me le demande bien, mais peut-être que si je connaissais ce médecin qui rappelle mon nom de famille j'aurais été retenue.


Source

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam,

 

Seule solution non sanglante >>> Immigrer, aller (et ne pas fuir) ce merdier... ce n'est pas obligatoire pour nous de subir cette vie!!

 

Brace yourselves: Ennas li labas 3lihoum are coming!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai une therorie, ils ont fait un tirage au sort pour ne pas ce casser la tete, l'entretien c'est juste pour respecter la procedure legale

 

autre theorie, la fille en question est une b52 :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai une therorie, ils ont fait un tirage au sort pour ne pas ce casser la tete, l'entretien c'est juste pour respecter la procedure legale

 

autre theorie, la fille en question est une b52 :)

 

Autre théorie qui fonctionne bien en algerie: les 12 postes ont été sélectionné en se basant soit a la me3rifa soit a combien a donné chaqu'un d'eux... et c'est pas que l'argent qu'on peut donner...

Share this post


Link to post
Share on other sites
et c'est pas que l'argent qu'on peut donner...

 

oué payement en nature , c'est validé aussi par les banques d'algérie ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

salam

j'ai passé le concours aussi, des questions bêtes que je m'y attendais un peu vu que ce n'est pas mon premier concours

pr répondre a votre question; les candidats seront choisi par rapport a leur expérience dans l'enseignement autrement dit les vacataires seront prioritaires puis le diplôme et par la suite selon leur besoin et puisque le nombre de poste est minable alors faut pas trop espérer

Share this post


Link to post
Share on other sites

vacataires ? on parle de l'education pas de l'enseignement supérieur , l'éducation est plus important que l'ES parce que à l'université le prof n'est que facultatif on peut s'en passer , mais l'éducation le prof est très important s'il n'est pas compétent c'est dur d'apprendre les bases !

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est deja si rare que l'etat recrute sans maarifa.....!!! alors bon...le reste....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest sniperdz93

Comment ces futurs enseignants ont-ils été choisis ? Sur quels critères ? Je me le demande bien, mais peut-être que si je connaissais ce médecin qui rappelle mon nom de famille j'aurais été retenue.

 

Mon frère ceux qui ont été choisie c'est grâce à la MA3RIFA, vous savez tous comme moi qu'en Algérie pour trouver un travail, ou faire quelque chose il faut de la MA3RIFA.

 

Bon courage pour la suite mon frère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut a tous;

j'ai lu qq discussions, vraiment c'est bien d’être consignant mais il faut pas bisser les bras:victorious:, pour dire c'est du ma3rifa qui compte alors laisse tomber!:mad:. pour moi je ni jamais chercher q'1 dans ma vie pour qu’il fasse mon job. a vrai dire le ma3rifa en Algérie est devenu une tradition pourtant on est des musulmans!. si on cherche bien a comprendre on trouve que le jury c'est un dz, les candidats sont dz aussi. alors pourquoi on cherche du ma3rifa?. c'est q'1 cherche du ma3rifa alors c'est un faible. il va prendre la place d'1 compétant:neglected:. j'ai fait mon doctorat dans une université Algérienne, j'ai rencontré des enseignants a l'université ils méritent même pas d’être titulaire d'1 BAC. voila le ma3rifa détruit notre Algérie. malheureusement c'est une tradition. j'ai rencontré une enseignante magistère et après elle a eu son doctorat tout ça grâce a son frère qui travail a l'administration! j'ai rencontré des docteurs soutenu leurs travaux de nul publiquement mais ils sont des docteurs comme même:mad:! j'ai rencontré des docteurs qui ont leurs doctorat a l'aide d'un autre enseignant habite ici en Algérie, en France ou au canada!. etc. bref, la vrai question y a t'il une solution pour faire face a cette maladie de ma3rifa dans touts les secteur d'activités algérienne. pour le moment j'ai aucune idée!:sneakiness:

 

j'ai un entretien prochainement pour un poste d’enseignant dans une université algérienne. alors je suis en préparation, je avis essayer encore une fois. après close Algérie; je avis essayer de trouver une place dans un autre monde:saturn: que l’Algérie. le plus important c'est toi c'est ta vie! alors cherche des solutions pour survivre, le monde est vaste trop vaste!. y a pas que l’Algérie, c'est pas le ma3rifa qui va décider que je continuer ou pas. c'est moi le leader de ma vie.

 

bonne chance a tous!

Adellet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam AdelGhouari et bienvenue sur ForumDZ

 

Malheureusement ce que tu racontes c'est la triste réalité en Algérie loukan les embauches se font par les compétences et connaissances notre pays ne serait pas dans la M**** actuellement.

 

Ils ont détruit tout le niveau intellectuel en Algérie ... le BAC aujourd'hui n'est même plus un niveau d'étude même la licence et le Master ils sont en train de devenir inutiles.

 

En ce qui concerne le Doctorat wellah qu'aujourd'hui un doctorant il a honte de dire qu'il a un doctorat car on risque de te confondre avec ceux qui ont eu leur doctorat belma3rifa.

 

kayen des ministres qui ont leur doctorat bel pagiat ... d'ailleurs le ministre de l'Enseignement supérieur n'a même pas son bac mais il a un doctorat aller savoir comment !Dans les sociétés télécoms tu vois des gens qui n'ont rien à voir avec le métier alors qu'il y a des ingénieurs en informatique et en réseaux au chômage. Après on dit pourquoi on a une connexion de M**** c'est normal y a pas de compétences !il suffit aussi de voir les chefs d'entreprises en Algérie qui ne savent même pas parler et écrire une phrase correcte pour t'en rendre compte que ce pays ne tourne pas rond !

Inchallah qu'un jour tout changera car un pays où il n'y a pas de justice ne va pas survivre longtemps !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Certains missionnaires chrétiens s’acharnent à critiquer le mariage du prophète Mohamad (saws) avec Aïcha (ra). Nous avons beau à leur expliquer que ce genre de mariage était totalement légitime pour la société arabe du VIIè siècle, mais par mauvaise foi, ils s’obstinent à juger le prophète (sws), homme arabe du VIIè siècle avec une mentalité du XXIè siècle ! :   les petites chrétiennes se mariaient et avaient des rapports sexuels très tôt durant des siècles, des rapports qui seraient punis par la loi de nos jours. En France il a fallut attendre la Révolution et la rupture avec le christianisme pour que l’âge limite passe à 13 ans.   Maintenant si nous suivons le raisonnement de certains missionnaires chrétiens islamophobes, nous devrions considérer que tous les chrétiens étaient pédophiles, et que Jésus et Paul sont des complices de la pédophilie puisqu’ils n’ont pas condamné ces pratiques qui existaient à leur époque.   En réalité, ce qu’il faut retenir, c’est que ces mariages doivent être remis dans leur contexte historique. Les mentalités des premiers chrétiens ou ceux de l’Ancien Régime sont différentes de la mentalité que nous avons aujourd’hui, de même que la mentalité des arabes du VII siècle est différente de notre mentalité occidentale du XXI. Ce qui aujourd’hui nous choque, nous citoyens du XXI siècle, était dans d’autres époques légitime.         - Les romaines se mariaient et avaient des rapports sexuels à l’âge de 12 et moins, avant d’avoir les menstruations, avec des époux qui pouvaient être leurs grands pères.   - Vu qu’aucun écrit néotestamentaire ne condamne cette pratique, ni même pas Paul qui a donné des recommandations sur le mariage et la vie conjugale, les chrétiens ont continué à suivre ces coutumes.   - Le Concile de Trente convoqué par le Pape Paul III en 1542 confirme l’âge du mariage à 12 ans pour les filles. Pourquoi Abraham Boris Est-il Devenu Musulman? 04 https://www.youtube.com/watch?v=XmISzFles0E Pourquoi Abraham Boris Est-il Devenu Musulman? 05 https://www.youtube.com/watch?v=WlswWJpQZ9o
    • Bonsoir  je voudrais connaître mon nom d’utilisateur pour une première connexion sur agb online  j’ai essayé mon nom prénom c’est à dire  merabet nour el islam. Mais ça donne invalide  une possibilité ?  merci 
    • @basta oui la convention est active....mais elle est basée sur un prix "d'origine" qui n'existe pas ! on avait 35% de remise....c'etait ça la "convention" ! Maintenant fais le calcul, tu verras que tu ne gagnes presque rien par rapport a un abonné normal !!!! d'ou ma remarque qu'elle n'est plus d'actualité...
    • Pour ma part je paye toujour avec le prix conventionné je suis avec 4 mo je paye 2000 et quelque je sais plus 2200 je croix elmohim ma convetion et toujour active 
    • le cas est les equipes de la championnat a na pas de rendment  http://virtuelcampus.univ-msila.dz/inst-gtu
×
×
  • Create New...