Jump to content

Tizi-Ouzou : Démission collective de la Section FFS des Ouadhias !


Hicham
 Share

Recommended Posts

Démission collective dans une section du FFS à Tizi Ouzou

 

 

La crise continue au FFS. Les militants de la section du FFS de la commune des Ouadhias, dans le sud de la wilaya de Tizi Ouzou, ont rendu publique une déclaration de démission du parti signée par 25 militants, dont trois élus à l'APC. « Nous, 25 militants de la section du FFS des Ouadhias, refusons d'avaliser le brusque revirement stratégique opéré par l'actuel direction nationale et la marche forcée vers la participation aux législatives du 10 mai dernier », est‑il écrit dans le document. Cette déclaration a été signée le 5 août mais n’a été rendue publique que ce dimanche 2 septembre.

Les démissionnaires qualifient le discours de la direction actuelle de « despotique, incompatible avec les valeurs du FFS et ses principes fondateurs, et attestent encore une fois ce changement de cap et d'orientation politique ». « Le Front des forces socialistes fut pour les Algériennes et Algériens un moyen de lutte pour la démocratie, mais malheureusement, la confiscation du parti par une équipe et à l'opposé de sa ligne stratégique vise à l'inscrire dans un processus de normalisation pour mieux atteindre des objectifs inavoués », ajoutent‑ils.

 

Les 25 militants expliquent que leurs efforts consentis en vue de rétablir un ordre serein ainsi qu'une pratique de débats propres et décisifs à l'intérieur de la famille politique n'ont pas débouché sur les résultats escomptés. Selon eux, la situation de blocage est générée par un autisme viscéral affiché par une direction nationale qui se complaît dans un autoritarisme parental sans égal. « Nos multiples démarches pacifiques ont été entreprises par les militants sincères, la direction nationale actuelle refuse de débattre, de discuter et de trouver une issue à une crise qui s'annonce prématurément volcanique à l'intérieur du parti ».


Source

Link to comment
Share on other sites

Ya une citation dans l'article qui m'a particulierement fait rire"Le Front des forces socialistes fut pour les Algériennes et Algériens un moyen de lutte pour la démocratie".

Parfois les gens peuvent etre tres marrant meme quand ils ne le désire pas.

Salutations.

 

J'en veux pas moi, pourquoi ils parlent en mon nom ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...