Jump to content
Hicham

Tizi Ouzou : Un contrat de 5 millions d’euros attribué à Nicollin jeté à la poubelle

Recommended Posts

Tizi Ouzou : Un contrat de 5 millions d’euros attribué à Nicollin-El Djazaïr jeté à la poubelle

 

1266239809_nettoyage.jpg

Janvier 2012. La mairie de Tizi Ouzou annonçait l’attribution du marché de la collecte des ordures ménagères de la ville au groupe français Nicollin pour une période de trois ans et pour un montant de 5 millions d’euros. Neuf mois plus tard, le groupe n’a toujours pas mis les pieds à Tizi, le projet a été déclaré infructueux et les ordures s'amoncellent. Pourquoi ? Le patron de ’entreprise qui a obtenu le marché, l’ex-joueur de l’équipe nationale de football Faouzi Mansouri, lève un coin du voile.


C’était en janvier 2012. Le maire de Tizi Ouzou, Naguim Kolli, annonçait à la presse que le marché de la collecte des ordures de la ville qu’il dirige depuis 2010 avait été accordé à la société Nicollin, 3eme groupe français spécialisé dans la collecte des ordures ménagères.

Le président de l’APC, d’obédience FLN (Front de libération nationale), expliquait à l’époque qu’il était temps de s’attaquer aux ordures et aux immondices qui pourrissent la vie de la population locale et défigurent l’image de Tizi Ouzou.

Montant du contrat qui s’étale sur une période de 3 ans : 570 millions de dinars (environ 5 millions d’euros).

Alors que l’entreprise soumissionnaire devait entamer ses activités le 1er avril 2012, le projet est bloqué ou annulé. Pourquoi ?

Officiellement, l’APC n’a pas communiqué sur cette décision. Mais des sources au sein de la commune de Tizi Ouzou ont indiqué à des journalistes que le marché a été annulé pour vice de procédure.

 

Entendre : le projet aurait dû obtenir au préalable l’aval de la commission nationale des marchés (CMP) en raison de l’enveloppe allouée. 570 millions de dinars s’avèreraient être un montant qui dépasserait les prérogatives d’une assemblée populaire. On en reste aujourd’hui à ces explications parcellaires…

Mais que s’est passé au juste ? Comment ce marché a-t-il été attribué à un groupe français ? S'agit-il vraiment d'un groupe français? Et pourquoi il n’a pas été suivi d’effet ?

DNA a pris attache avec le gérant de cette entreprise qui a décroché le contrat. Il livre sa version des faits.

Le gérant ? Un homme connu dans le milieu du football algérien : Faouzi Mansouri.

Agé de 56 ans, ancien joueur de l’équipe nationale algérienne qui a participé aux mondiaux de 1982 et 1986, l’homme s’est reconverti dans le créneau des affaires sans pour autant quitter le milieu du football.

 

Reconversion d'un ex-Vert

 

Depuis sa retraite en 1986, M. Mansouri a intégré le groupe français Nicollin, propriétaire du club de foot Montpellier HSC, champion de France en 2012 et au sein duquel l’ex-international algérien a évolué entre 1981 et 1983 et entre 1985 et 1986.

Aujourd’hui, il occupe, dit-il, les fonctions de directeur d’exploitations du groupe en France et tente de négocier des contrats en Algérie, en Tunisie et au Qatar.

Faouzi Mansouri explique avoir créée une société mixte basée à Béjaia dénommée « Nicollin El Djazaïr environnement ».

Celle-ci est détenue à 51 % par des capitaux algériens et à 49 % par le groupe Nicollin. Depuis sa création, cette société n’a pas décroché de contrats en Algérie. Le seul projet pour lequel elle a soumissionné est celui de la ville de Tizi Ouzou.

 

A la fin de l’année 2011 donc, la société dirigée par M. Mansouri répond à un appel d’offre lancé par la commune de Tizi Ouzou pour l’attribution du marché de la collecte des ordures de la ville.

Cela tombe bien car le groupe Nicollin entend diversifier ses activités en dehors de la France, c'est-à-dire au Maghreb et dans les pays du golfe arabique.

A DNA, M. Mansouri raconte que dans le cadre de ce marché dont il a eu connaissance dans la presse algérienne, il a sollicité une audience auprès du président de l’APC de Tizi Ouzou pour expliciter son offre.

 

Dans le bureau du maire de Tizi

 

Celui-ci le reçoit dans son bureau. « Le maire a été très correcte avec nous, raconte Faouzi Mansouri. Il nous a expliqué que le projet sera attribué dans le cadre d’un appel d’offres. Son attribution se fera en toute transparence. Nous avons alors présenté notre offre. »

Sur les six soumissionnaires qui ont répondu à l’appel, deux entreprises tiennent la dragée. Celle représentée par Faouzi Mansouri et une autre société algérienne. Il s’avère, selon M. Mansouri, que cette dernière n’a même pas d’agrément et que dans le dossier qu’elle avait transmis, ces véhicules n’étaient pas immatriculés, qu’ils ne possédaient même pas de cartes grises.

Nous ne pouvons pas corroborer ces informations dans la mesure où les noms des cinq autres soumissionnaires n’ont pas été rendus publics, pas plus que leurs offres qui sont parvenus au niveau de l'APC de Tizi Ouzou.

Toujours est-il que le contrat est attribué, à titre provisoire, à la société Nicollin-El Djazaïr Environnement.

 

Contrat de 5 millions d'euros

 

C’est ainsi qu’en février 2012, le groupe Nicollin basé en France annonçait la conclusion d’un accord avec la mairie de Tizi Ouzou portant sur le marché de la collecte, du ramassage des ordures, ainsi que pour le balayage et le lavage des rues de la ville pour un montant de 5 millions d’euros.

Or depuis cette annonce, le projet n’a pas été mis en exécution. Mieux, des responsables de la mairie de Tizi Ouzou confient à des journalistes, sous le saut de l’anonymat, que le contrat a été sabordé pour vice-procédure.

Oui sauf que l’entreprise qui a décroché le contrat n’a pas été informée de la procédure d’annulation.

« J’ai appris, en lisant la presse, que le contrat a été annulé, confie encore Faouzi Mansouri. Aucun responsable de la mairie de Tizi ne m’a contacté pour m’expliquer les raisons de cette annulation. Nous avons présenté un projet ficelé, bien étudié et je ne comprends toujours pas les raisons de ce refus. Pire, je ne comprends pas pourquoi aucun responsable de l’APC de Tizi Ouzou n’a pas pris la peine de décrocher son téléphone pour nous informer des suites de ce projet. »

Nous avons tenté de joindre, mercredi 26 et jeudi 27 septembre, les responsables de la mairie de Tizi Ouzou pour obtenir leurs versions des faits, to^^^^ois nous n’avons obtenu aucune suite à nos appels.


Source

 

les gens ont touché la lune , et nous toujours au stade du Ramassage d'ordures :topsy_turvy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Je n'avais aucune idée de cette information.
    • merci les amis, la marque dlink est décidément à fuir...
    • . Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.   Naissance et enfance   Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).   Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète. A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants. Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib. Jeunesse   L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).   Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam. Période de la da'wa   Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."   La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.           Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.         À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.  Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.   Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants.  Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer.  Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.   Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis.  Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est.  Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine.  L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.   Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave.  Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà.  De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire   Rachid Eljay : Fêter la Naissance du Prophète, Paix et Bénédictions sur lui (Mawlid) https://www.youtube.com/watch?v=gTgjvQEjry0&feature=emb_title     L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv   https://www.youtube.com/watch?v=ZyQtra3WzIU
    • non, il faut un routeur tout court et encore certains modeles precis uniquement
×
×
  • Create New...