Jump to content
Hicham

«L’Etat algérien est parmi les plus grands gaspilleurs de la planète»

Recommended Posts

«L’Etat algérien est parmi les plus grands gaspilleurs de la planète»

 

itv-ouchichi-568627_1266866_465x348p.jpg

 

Les dépenses de fonctionnement, dans le projet de loi de finances (LF-2013), sont de l’ordre de 589,5 milliards de dinars. Par ailleurs, la LFC réserve une dotation au titre de «matériel, fonctionnement des services et entretien», sorte de chapitre fourre-tout, un montant de 173,1 milliards de dinars, soit près de 2 milliards de dollars qui sont exclusivement destinés à couvrir les dépenses des services de l’Etat, à maintenir par conséquent un haut niveau de standing (résidences d’Etat, grosses berlines, salaires faramineux, etc) . En tant qu’économiste que vous inspirent de tels niveaux de dépenses ? A moyen et long termes, quelles en seraient les répercussions ?

Comparés au PIB et au niveau de vie moyen de l’Algérien, les dépenses dites de «fonctionnement» de l’Etat sont plus qu’excessives. L’Etat algérien est incontestablement parmi les plus grands gaspilleurs de la planète. Ceci révèle la mentalité tiers-mondiste des dirigeants algériens et leur conception archaïque du pouvoir. Ce dernier n’est pas vu comme une simple délégation de la collectivité au service de la nation. Il est assimilé à la domination, à l’enrichissement, sinon carrément à la prédation. Les répercussions à moyen et long termes de toutes ces dépenses faramineuses sur la collectivité sont déjà perceptibles ; le pays s’enfonce chaque jour davantage dans l’abîme pendant que la caste dirigeante s’enrichit.

Le retour de M. Bo^^^^^ika au pouvoir, en 1999, a vu la généralisation de l’ouverture et la constitution de comptes et fonds spéciaux. Ces derniers se sont multipliés à grande échelle. Comment selon vous sont gérés ces fonds ? Et quid de la fonction de contrôle ?

La question des fonds spéciaux est l’une des plus grandes taches noires du bilan de l’actuel Président. L’existence et la multiplication de ses comptes et fonds spéciaux est un antécédent grave dans le sens où ils consacrent l’opacité totale dans la gestion de l’argent public. Rappelons à ce propos que l’une des premières actions initiées par M. Bo^^^^^ika, une fois au pouvoir, est l’assujettissement du pouvoir monétaire au pouvoir politique à travers les ordonnances de 2001 et 2003 remettant en cause l’indépendance de la Banque centrale consacrée par la loi sur la monnaie et le crédit (LMC) d’avril 1990. Depuis, c’est le retour à l’ère de la gestion présidentielle directe des questions monétaires comme c’était le cas d’avant le gouvernement réformateur de Mouloud Hamrouche. Ainsi, c’est toute la logique des réformes économiques qui est remise en cause.

La rente pétrolière aidant, le pouvoir revient à la gestion du développement par les plans de relance à coups de milliards de dollars dont le bilan est largement au-dessous des objectifs proclamés. Aujourd’hui, un demi-siècle après l’indépendance, l’Algérie demeure tragiquement dépendante des hydrocarbures en ce qui concerne ses exportations et du marché international pour ses importations. Si demain, les prix du gaz et du pétrole venaient à chuter durablement, l’Algérie s’enfoncerait dans une crise économique pire que celle qu’on avait connue dans les années 1980/1990. Le plus dangereux est que rien n’indique que les décideurs algériens aient conscience de la gravité de la situation. Ils confondent la richesse monétaire et le développement.


Source : El Watan | Edition du 12/11/2012.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question un peu hors sujet, pourquoi n'y aurait il pas un nouveau candidat (jeune aimant les NTIC) qui se présenterais aux présidentiels et qui dénoncerais tout ! réglerait les problèmes de corruptions (et tout le reste) et enfin ferait un nettoyage complet de l'Algérie (en commençant surtout par le haut...) qui la fera sortir du tiers monde !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question un peu hors sujet, pourquoi n'y aurait il pas un nouveau candidat (jeune aimant les NTIC) qui se présenterais aux présidentiels et qui dénoncerais tout ! réglerait les problèmes de corruptions (et tout le reste) et enfin ferait un nettoyage complet de l'Algérie (en commençant surtout par le haut...) qui la fera sortir du tiers monde !

 

ce genre de personnes ça existe mais jamais ils tiendront un poste au sein du gouvernement, tout se fait par la triche , on est loin de la bataille entre Obama & Romney , en algérie le gagnant est connu bien avant la campagne présidentielle et les votes sont truqués à chaque fois !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question un peu hors sujet, pourquoi n'y aurait il pas un nouveau candidat (jeune aimant les NTIC) qui se présenterais aux présidentiels et qui dénoncerais tout ! réglerait les problèmes de corruptions (et tout le reste) et enfin ferait un nettoyage complet de l'Algérie (en commençant surtout par le haut...) qui la fera sortir du tiers monde !

 

Tu choisis qui entre Superman et Batman ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question un peu hors sujet, pourquoi n'y aurait il pas un nouveau candidat (jeune aimant les NTIC) qui se présenterais aux présidentiels et qui dénoncerais tout ! réglerait les problèmes de corruptions (et tout le reste) et enfin ferait un nettoyage complet de l'Algérie (en commençant surtout par le haut...) qui la fera sortir du tiers monde !

 

el generaless rodriguess ne te laisseraiss james montess el fou9ess :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


Announcements



×
×
  • Create New...