Jump to content
Règlement du forum ×
IPTV et arnaques ×

Annaba : Nouveau scandale à Algérie Télécom !


Hicham

Recommended Posts

Annaba : Nouveau scandale à Algérie Télécom

algerietelecom808857334.jpg

 

Un nouveau scandale et pas des moindres, vient d'éclater à Algérie Telecom, au terme de l'enquête clôturée par les éléments de la section de recherche de la Gendarmerie nationale, avons-nous appris de sources crédibles proches du dossier de l'enquête menée par ce service de sécurité.

Il s'agit d'une disparition mystérieuse de plusieurs centaines de dossiers administratifs des abonnés au téléphone fixe. Tout a commencé lorsque des abonnés ont déposé en mars de 2012 des plaintes, concernant les factures de téléphones fixe dont les montants étaient excessivement élevés. Parmi ces abonnés figuraient des organismes publics.

 

La section de recherche devait par la suite élargir les investigations vers les trois ACTELS de la wilaya de Annaba, entre celle du Port, d'El-Bouni et de Bouzered Hocine. D'après les éléments de l'enquête, les services de la gendarmerie nationale, ont interrogé au cours de l'instruction les trois ex-directeurs dont une femme ainsi que plusieurs responsables dont celui des supports techniques, le chargé du contentieux, l'ex-directeur régional deux directeurs des opérations des télécommunications (DOT), dont l'un est en retraite et l'autre assurant actuellement les fonctions de chargé de mission à la délégation régionale d'Algérie Télécom à Annaba.

 

Les enquêteurs, ont découvert que les présumés mis en cause, procédaient à l'ouverture d'abonnements téléphoniques aux noms d'organismes publics ou personnes privées, dont les lignes, sont par la suite détournées vers d'autres personnes pour les exploiter moyennant ristourne. D'après nos sources d'informations, le préjudice relevé seulement au niveau de l'université Badji -Mokhtar qui s'est constituée partie civile dans cette affaire, s'élève à près de deux milliards de centimes. Nos sources ajoutent que l'affaire a été transmise, cela fait quelques jours, au juge d'instruction. Ce dernier a déjà auditionné une dizaine de personnes sur les 60 qui seront convoquées dans le cadre de l'instruction qui se poursuit toujours. Les présumés coupables sont accusés de faux et usage de faux, abus d'autorité, escroquerie et détournement de biens de l'Etat.


Source

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...