Jump to content

Un Hacker Palestinien Utilise le compte de Mark Zuckerberg pour signaler une faille !


Hicham
 Share

Recommended Posts

Un hacker signale une faille de sécurité sur le compte Facebook de Mark Zuckerberg (màj)

 

5w4a.jpg

 

Un spécialiste en sécurité vient d'utiliser une méthode plutôt originale pour signaler l'existence d'une faille de sécurité au sein de Facebook. Khalil Shreateh a été en mesure de publier un message sur le compte de Mark Zuckerberg, le patron du réseau social, alors qu'il ne figure pas dans sa liste d'amis.

Mark Zuckerberg n'a pas pu ignorer cette notification de sécurité publiée par un expert en sécurité basé en Palestine. Khalil Shreateh explique sur son propre blog qu'il est parvenu à réaliser un exploit de sécurité lui permettant de publier un message sur un compte sans pour autant qu'il soit ami avec celui-ci.

 

Pour prouver ses dires, le spécialiste a donc entrepris d'avertir le p-dg de Facebook en publiant une simple note : « Cher Mark Zuckerberg. Je tiens d'abord à présenter mes excuses pour violer votre vie privée et publier ainsi sur votre mur mais je n'ai plus d'autres choix après le rapports envoyés à vos équipes en charge de la sécurité ». En principe, Khalil Shreateh n'aurait pas dû être en mesure de publier de tels propos sur le mur du responsable américain.

 

L'expert en sécurité insiste dans la suite dans son message sur le fait que ses précédents avertissements indiquant l'existence de cette vulnérabilité n'ont pas été pris en compte par les équipes de Facebook. Ce moyen était donc, selon lui, le dernier à sa disposition.

 

Selon un message publié par un membre de l'équipe dédiée à la sécurité de Facebook et repris par PcWorld, cette faille a déjà été corrigée en milieu de semaine dernière (jeudi 16) et la note publiée sur le compte du patron de Facebook était donc antérieure. Il précise aussi recevoir des « centaines de rapports de sécurité par jour. Certains d'entre eux sont rédigés dans un anglais approximatif, ce qui rend notre travail plus difficile ».

 

Facebook précise enfin que le chercheur a enfreint les termes régissant l'utilisation de son service et le responsable en sécurité ne pourra donc pas obtenir de rétribution pour avoir signalé cette faille. Quant aux utilisateurs de Facebook, ils ne courent en principe pas de risques quant à une utilisation de cette vulnérabilité.


Source

 

 

 

 

Edited by Hicham
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...