Jump to content

collyres et ramadan


Recommended Posts

Est il possible d'utiliser un collyre pendant le jeune ?

Les avis sont partagés.

Il est vrai qu'il y a un passage infime par les voies lacrymales vers le pharynx.

Donc je veux savoir avec certitude ce qu'il en est.

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai compris, tout ce qui atteint le tube digestif par voie non originelle n'est pas cause de rupture de jeune.

Voici l’énumération d’un certain nombre de choses utilisées dans le domaine médical assortie de l’explication de ce qui peut provoquer la rupture du jeûne et ce qui ne le provoque pas. Il s’agit là d’un résumé de recherches juridiques présentées à l’Académie Islamique de Jurisprudence lors de certaines de ses sessions, et au sujet desquelles elle avait retenu ce qui suit :

Premièrement, les choses suivantes ne sont pas considérées comme des facteurs de rupture du jeûne :

1. Les collyres, les gouttes destinées à l’oreille, le bain de l’oreille, les gouttes nasales et la pompe pour dégager les voies nasales, à condition de ne rien avaler.

2. Les comprimés à placer sous la langue pour soigner l’angine de poitrine et d’autres (affections) à condition de ne rien avaler.

3. Les suppositoires introduits dans l’anus, les sondes vaginales ou le doigt en vue d’un examen médical

4. Introduction d’une endoscope, d’un dispositif intra utérin ou d’autres instruments dans l’utérus.

5. Ce qui est introduit dans l’organe génital masculin ou féminin tel qu’une fibre très fine, une sonde ou une matière impulsée au laser ou un médicament ou une solution destinée au nettoyage de la vessie.

6. Le limage, l’extraction d’une dent, le nettoyage des dents, l’usage de cure-dents ou de brosse à dent, à condition de ne rien avaler.

7. Le rinçage de la bouche, le gargarisme, l’usage d’un pulvérisateur pour soigner une affection buccale localisée, à condition de ne rien avaler.

8. Les piqûres curatives ou musculaires ou intramusculaires à l’exception des liquides et des injections nutritives.

9. L’oxygène

10. Les gaz anesthésiants à moins que des solutions liquides nutritives ne soient utilisées.

11. Les substances absorbées par le corps telles que les crèmes, les pommades et les autocollants imbus de matières chimiques curatives appliquées à la peau.

12. Introduction d’une fibre fine dans les veines pour la radiographie ou le traitement des vaisseaux sanguins ou d’autres organes

13. Introduction d’une sonde à travers le mur du ventre pour examiner les entrailles ou y effectuer une opération chirurgicale.

14. Effectuer des prélèvements sur le foie ou d’autres organes,à condition que cette intervention ne soit pas assortie de l’injection de solutions.

15. L’usage de la sonde optique non accompagné de l’introduction de solutions ou d’autres matières

16. L’introduction d’un instrument ou d’une matière curative dans le cerveau ou la moelle épinière

17. Le vomissement involontaire non le cas contraire.

 

Deuxièmement, il convient que le médecin musulman conseille au malade d’attendre la rupture du jeûne pour effectuer ceux parmi les interventions susmentionnées dont le report ne lui porte aucun préjudice (afin de ne pas invalider son jeûne).

 

Source: http://sajidine.com/les-piliers-de-lislam/ramadan/questions/medicaments.htm

Link to post
Share on other sites

Pour les collyres : la condition de ne rien avaler est difficile a maitriser car le passage du collyre vers le nasopharynx se fait d'une maniere passive par l'intermédiaire du canal lacrymonasal.

 

1- Sur le plan medical; a moins que ce canal lacrymonasal ne soit obstrué aux deux yeux ou que le patient exerce une pression sur le sac lacrymal toujours aux deux yeux au moment de l'instillation il est certain que le patient aura a avaler de maniere involontaire une petite partie de la goutte qu'il aura instilé. Donc sur le plan médical cela provoque la rupture du jeune.

 

2- Sur le plan religieux ; ce passge infime et involontaire du collyre n'a aucun but nutritif ou d'hydratation donc sur un plan relegieux l'instillation d'un collyre ne provoque pas la rupture du jeune.

 

Je suis moi même un professionnel de l'ophtalmologie.

En général nous coneillons d'instiller le collyre apres le ftour mais des fois nous sommes confronté a des situations d'urgence ou nous devons impérativement instiller en periode de jeune et ou le patient nous pose la question : es ce que cela provoque la rupture du jeune?

J'avoue que cela me met mal à l'aise puisque je me trouve partagé entre une explication medicale et une autre religieuse contradictoires.

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites
14. Effectuer des prélèvements sur le foie ou d’autres organes,à condition que cette intervention ne soit pas assortie de l’injection de solutions.

 

 

non mais franchement ... ils sont sérieux la ? , pour une telle opération n'est il pas préférable plutôt de ne pas jeuner pour cause de maladie et refaire la journée un autre jour comme Dieu nous permet de le faire ?!

Link to post
Share on other sites
Il n'y a aucune contradiction, c'est clair. Lire ce que j'ai posté plus haut.

Ce qui est ecrit plus haut c'est que les collyres sont permis a condition de ne rien avaler.

 

Ceci est contradictoire : il est impossible de ne rien avaler quand on met un collyre .

Fait un test : mets une goutte de rifamycine ; (oh pardon , oh mille excuses) de fluoreseine par exemple , quelques secondes apres tu auras un gout amer dans la gorge sans que tu puisses eviter cela.

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites
Ce qui est ecrit plus haut c'est que les collyres sont permis a condition de ne rien avaler.

 

Ceci est contradictoire : il est impossible de ne rien avaler quand on met un collyre .

Fait un test : mets une goutte (de rifamycine par exemple) , quelques secondes apres tu auras un gout amer dans la gorge sans que tu puisses eviter cela.

 

Mais non, attends lis ça :

 

Par ailleurs, n’est pas cause de rupture du jeûne tout ce qui atteint l’appareil digestif par une voie non originelle comme le fait de mettre du kohl dans l’oeil, de toucher l’oeil ou d’y mettre du collyre ou d’en mettre dans les oreilles.

 

Vu que le canal lacrymal n'est pas une voie originelle alors ça ne rompe pas le jeune. Vous avez le don de tout compliquer les gars :D

 

Source: http://www.islamophile.org/spip/Les-choses-recommandees.html

Link to post
Share on other sites

Ok . La c'est plus clair et plus convainquant.

 

En conclusion : collyre =voie non originelle =pas de rupture du jeune.

 

Ce n'est pas que je complique les choses, mais il s'agit d'une énorme responsabilité envers le patient et envers dieu, donc je dois etre sur a 100% de ce que j'avance.

 

Merci mon frère.

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites

rifamycine est un antibiotique et les antibiotiques c'est pas automatique faut voir d'abord un docteur c'est normal que la majorité des antibiotiques ont un taux élevés de résistance de nos jours , fait un test plutôt avec de l'eau de mer (sérum salé) ça nettoie en plus ;)

Link to post
Share on other sites
rifamycine est un antibiotique et les antibiotiques c'est pas automatique faut voir d'abord un docteur c'est normal que la majorité des antibiotiques ont un taux élevés de résistance de nos jours , fait un test plutôt avec de l'eau de mer (sérum salé) ça nettoie en plus ;)

 

C'est plutot la fluoreseine que nous utilisons et pas la rifamycine.

Elle est utilisée car elle permet d'avoir une coloration jaune fluo des voies lacrymales qui ne peut etre obtenue par l'eau de mer.

 

Pour qu'il y ait résistance il faut d'abord qu'il y ait infection.

 

NB : la fluoreseine est un colorant et non un antibiotique.

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites
C'est plutot la fluoreseine que nous utilisons et pas la rifamycine.

Elle est utilisée car elle permet d'avoir une coloration jaune fluo des voies lacrymales qui ne peut etre obtenue par l'eau de mer.

 

Pour qu'il y ait résistance il faut d'abord qu'il y ait infection.

 

NB : la fluoreseine est un colorant et non un antibiotique.

 

lol et moi je parlais de lait de vache mon ami, tu as bien parler de rifamycine ensuite tu modifie ton poste (il y'a la date de la modification) et tu me sort fluoreseine .... ahhhh les algeriens !

Link to post
Share on other sites
lol et moi je parlais de lait de vache mon ami, tu as bien parler de rifamycine ensuite tu modifie ton poste (il y'a la date de la modification) et tu me sort fluoreseine .... ahhhh les algeriens !

 

Tu sais que le lait maternel (pas le lait de vache) est utilisé pour traiter toutes sortes de conjontivites.......ha ha ha

Saha ftourek mon frere

Edited by rosalino888
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...