Jump to content
BEN.YAS

Skatche

Recommended Posts

loolllll trop fort!! merci :D:D

Edited by Lyès

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci Benyas, Abdelkader Secteur est trés doué, j'ai passé l'été à me marrer avec mon beau père. A voir aussi : la vie de chien

Edited by mouzak

Share this post


Link to post
Share on other sites

Succulent. Abd El Kader Secteur, de son vrai nom Arrahmane. Un humoriste à la carrière très prometteuse fait un tabac à l’ouest du pays et puis surtout en Europe. Cependant, il reste aujourd’hui encore ce parfait inconnu, malgré une première prestation en décembre 2006 à Alger. C’était à l’occasion des Micros d’or à l’hôtel Hilton. Face à des dizaines de microphages, aucun n’a daigné lui ouvrir la porte de la reconnaissance. Entre Ghazaouet (Tlemcen) et Genève, nous l’avons rencontré le temps d’un spectacle, vendredi soir à la salle Ibn Zeydoun.

Abd El Kader Secteur a fait ce soir-là un tabac. Une standing ovation et quatre rappels plus loin, le public n’en pouvait plus. Mort de rire ! Les spectateurs ont tous eu la même réaction : «Qui est Abd El Kader Secteur ?» «Un humoriste qui ne vit que de sa bonne humeur. Le rire, mon métier», nous répond l’artiste. Une passion, une profession ! Abd El Kader Secteur a le rire dans le sang et la réplique facile pour un auditoire qui s’agrandit de jour en jour. 1998 : une année particulière pour Secteur. Ici, tout commence. «Les mariages. C’est mon gagne-pain», nous confie Secteur. Cet été, il en a fait pas moins d’une quarantaine. Il paraît qu’à l’Ouest, notamment à Oran et Maghnia, après le dîner, les fêtards préfèrent se marrer à l’écoute studieuse d’un orchestre musical. Tendance ! En 2004, Abd El Kader Secteur est invité à se produire à un jubilé, à l’effigie de Ben Bella, premier président de l’Algérie après l’indépendance. Mais là aussi, pas de coup d’éclat. Rien ne se passe. Nul ne le reconnaîtra plus tard, si ce n’est son fan-club. Alger ne lui a pas ouvert les bras. Au ministère de la Culture, on ignore toujours l’identité du Ghazaouati. En revanche, un Periscoop paru dans notre journal a produit son double effet. Le plus douloureux demeure dans le fait que l’Entreprise nationale de télévision continue de l’ignorer. On ne le verra pas. Les animateurs de l’ENTV ne trouvent toujours pas le courage d’innover et de sortir du carcan de la médiocrité, qui entartre le circuit du copinage qui y survit depuis trop longtemps. En revanche, nous avons eu la chance de l’entendre sur les fréquences de la radio nationale. Il a été invité par Mehdi, alias Boubechir, sur les ondes de la Chaîne III. Que du bonheur ! Pour le fun, des extraits de ses spectacles mis en ligne sont pris d’assaut par les internautes. Un site pour le découvrir : HYPERLINK «http://www.youtube.com», http://www.youtube.com. Paradoxe d’une époque, Abd El Kader Secteur a animé deux soirées en Suisse au début du mois sacré de Ramadan. Une initiative qui revient à l’association El Djazaïr. Une belle expérience pour Abd El Kader qui ne fera qu’une escale a Alger, pour reprendre un avion vers la reconnaissance. Pour la note de cœur, Abdelkader Arrahmane est surnommé Secteur, parce qu’enfant, il a transgressé les interdictions. En particulier celles de ne pas emprunter un raccourci surveillé par la police. A 12 ans, insouciant, Abd El Kader et ses copains décident malgré tout de s’y aventurer. Résultat des courses : une raclée mémorable pour avoir traîné dans le «Secteur» interdit. Pour l’information, Abdelkader Secteur sera le 5 octobre à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis (France).

Share this post


Link to post
Share on other sites



×
×
  • Create New...