Jump to content
koyot73

Evénements de Berriane

Recommended Posts

bonsoir

tres tres en retard l'algerie,enness pense a ameliorer leur vie

nous autres on baigne encore dans la sauvagerie

moi perso,je ne crois que ce pays sortira de l'obscurantisme

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est la conséquence de l'inculture et du manque de civisme.

 

quand je vois les américains, pour ne citer qu'eux, qui vivent dans l'harmonie et

 

qui serrent leurs rangs soit pour construire ou pour défendre leur pays, eux qui

 

ne sont unis par presque rien même pas le sol, vu qu'ils appliquent le système

 

fédéral, sans parler de toutes les races de tout bord qui se croisent matin et

 

soir. sans qu'on entend parler de mort d'hommes pour cause d'archaïques

 

querelles communautaires.

 

et quand vois chez nous des gens que presque rien ne sépare et de surcroit

 

musulmans, qui s'entre tuent je n'ai qu'une seule chose à dire:

 

DJARIR ET LFARAZDAK SONT DE RETOUR !

Edited by elpaso

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

la malvie ,le chomage l'ont emporté sur nous

car nous sommes deja incultes,et tous les maux sociaux se sont installés bel et bien chez nous

adieu,adieu ya jma3a

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Qui est derrière les provocations de Berriane? "

 

Auteur:

Publié: 01/02/09

 

 

 

En l'espace d'une année, la commune de Berriane a connu trois explosions avec, chaque fois, mort d'hommes. Les autorités locales ne semblent avoir tiré aucune leçon de ces évènements qui connaissent pourtant les mêmes prémices et les mêmes déroulements. L'intervention des services de sécurité se fait toujours avec un retard suspect et ceci malgré les interpellations des partis politiques ou de simples citoyens. Les trois communiqués du Bureau régional de Ghardaïa, publiés en moins de 24 heures, annonçaient pourtant le pire. Il est vrai que l'administration locale a ses priorités : violer la loi et destituer illégalement le Président d'APC d'une ville qui n'a pas fini d'enterrer ses enfants à cause de la perversité de l’Etat.

 

Nouvelles émeutes à Berriane après un calme précaire et des scènes de violence quasi-quotidienne

 

Vendredi 30 janvier 2009 , par rcdghardaia

 

Presque simultanément dans les quartiers de la Poste et de Baba-Saad, des affrontements ont éclaté de nouveau à Berriane après la prière du vendredi, le 30 janvier 2009. Le scénario des évènements des 19 et 20 mars 2008 s’est reproduit. Depuis la rentrée scolaire, il ne se passe pas un jour sans que des élèves des deux lycées du quartier Madagh ne soient la cible de jets de pierres. Les mesures approximatives prises par les responsables n’ont fait qu’aggraver la situation qui devient de plus en plus tendue. Le café Mazigo, situé au grand rondpoint de la route nationale n°1, est souvent ciblé par le même procédé. La gravité de l’évènement s’est accélérée, notamment ces deux dernières semaines. Plusieurs citoyens ont été tabassés sans qu’aucune poursuite ou arrestation des auteurs ne soit engagée alors que les auteurs de ces forfaits sont identifiés par les victimes.

 

Juste après l’éclatement des affrontements dans les quartiers de la Poste, en face du siège du commissariat, des émeutiers prennent d’assaut des maisons en les saccageant, les pillant et les incendiant avant de quitter tranquillement les lieux sous le regard complice des policiers. Le lancer des bombes lacrymogène en direction de la foule de façon peu convaincante fait plutôt la tension au lieu de la calmer. En quelques minutes, des centaines de citoyens s’affrontent et des dizaines de blessés sont enregistrés. Au quartier Baba-Saad où se trouve un poste fixe de la police, une panique générale s’est emparée des citoyens, perplexes, désabusés et livrés à eux-mêmes. Ils le disent sans nuance :

 

«il faut se détromper, nous sommes livrés à nous même. Regardez, ils ne font rien pour disperser la foule ».

 

Quatre heures après le début des émeutes, les affrontements continuent et la situation laisse craindre le pire pour la tombée de la nuit.

 

Un jeune mozabite a été assassiné

 

samedi 31 janvier 2009, par rcdghardaia

 

Les affrontements qui ont éclaté de nouveau à Berriane cet après-midi du 30 janvier 2009 viennent d’enregistrer une perte humaine. Un jeune de 16 ans a été assassiné d’un coup de sabre par un groupe d’individus armés d’armes blanches et de barres de fer. Ceux-ci ont attaqué une maison habitée où la famille résidente a dû son salut en sautant de la terrasse du voisin. Des jeunes sont venus au secours de cette famille après le refus des policiers, postés à la place Baba-Saad, d’intervenir. Mais la victime a rendu l’âme aux urgences après avoir réussi à sauver cette famille.

 

Le pire que nous craignions pour la nuit s’est produit bien avant !

 

Rappelons que juste après la prière du vendredi et presque simultanément des émeutes ont éclaté dans les deux quartiers de la Poste et de Baba-Saad. Le café Mazigo situé au grand rondpoint de la route nationale n°1 ainsi que celui d’en face ont été pillés et complètement saccagés avant d’être réduit en cendres.

 

Toujours dans le même quartier des maisons et des magasins ont été pillés, saccagés et incendiés sous le regard des policiers. La route nationale était coupée aux usagés pendant tout l’après-midi par des émeutiers. Les policiers qui sont à chaque fois priés par des citoyens d’intervenir n’avaient qu’une seule réponse : « On n a pas encore reçu d’ordre » !

 

L’intervention de la gendarmerie, qui maîtrisait les quartiers chauds d’El-Madagh et Kef-Hammouda lors des évènements de mars 2008, a évité tout incident dans ces deux quartiers.

 

C’est grâce à l’intervention de ce corps en fin d’après-midi que la circulation a été rétablie sur la RN 1.

 

Rappelons que le 22-07-2008, des scènes pareilles ont eu lieu à Berriane avec une complicité flagrante des policiers, phénomène signalé et condamné par les citoyens.

 

Trois jeunes avaient échappé de justesse, à l’époque, à une mort certaine. Ceci n’a pas été pris en considération et cette passivité/complicité s’inscrit dans la durée ! Dans un tel climat d’insécurité générale et d’absence totale de confiance dans la police par les citoyens, tous les scénarii sont envisageables et le pire reste toujours à craindre. Berriane passera l’une des plus longue nuit de son existence !

 

Le massacre continue

 

samedi 31 janvier 2009, par rcdghardaia

 

Entamés par une première perte humaine, les affrontements de Berriane, commencés hier, ont à nouveau enregistrés une autre victime. On compte des centaines de blessés, deux morts (le deuxième, Kerrouchi Omar enseignant âgé de 48 ans, exécuté avec une rare sauvagerie) et d’importants dégâts matériels.

 

Sachant que Berriane dispose d’un commissariat et d’au moins deux sûretés urbaines comme nouveau dispositif fixe ainsi que six infrastructures abritant le maximum de force d’intervention appartenant à l’URS et le GIR, on se pose la question sur la passivité de ces éléments de sûreté. Malgré, en effet, la forte présence des forces de l’ordre, aucun corps de sécurité n’a pu ramener le calme. Ils sont même passifs devant l’utilisation d’armes à feu et d’une grenade qui a blessé grièvement un jeune. Pris de panique dès qu’il a su que la route nationale est bloquée, le Wali a ordonné d’utiliser tous les moyens pour le déblocage de l’axe routier. Il ne veut pas que les passagers utilisant la route nationale n°1 soient témoins de la liquidation physique de cette société. La population est livrée à elle-même. Les affrontements sont presque ininterrompus depuis hier. Les policiers qui disent à qui veut les entendre : « on n’a pas reçu l’ordre de la part du wali pour intervenir » !, se contentant de suivre passivement le spectacle en lançant de temps en temps des bombes lacrymogène pour justifier leur présence.

 

 

source : http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=167&Aid=1078&titre=\

 

 

 

waaassssaaaalllllaaaaammmm

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Laxisme des forces de l'ordre a Berriane

 

 

 

waaassssaaaalllllaaaaammmmm

Edited by Djoss

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam,

 

Oulla! Mais on est ou ? C'est encore plus grave que choquant!

 

Des policiers (ou plutôt des voyous) qui font des gestes plus obscènes que ceux de Michael Jackson!! Même les militaires israéliens ne font pas ça!

 

Dites moi que je rêve, a la 5minunte 24 seconde de la vidéo, le policier tire sur le mur avec son arme pour créer une brèche!

 

Edited by assilabox

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de la surenchère ! j'ai rien remarqué d'anomal de la part des flics sauf de faire sur ce quoi ils sont ordonnés de faire, c'est des CRS ! le commentateur verse facilement dans l'amalgame pour le compte des mouzabites, bref, j'ai vù et vécu bien plus pire un certain 14 juin ! là c'est du racisme pure et dûre, là c'est choquant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même s'ils font ce quoi ils sont ordonnés de faire, ca reste choquant et grave!

Faire des geste obscènes la 4 ème minute 16 secondes, tabasser 2 ème minute 15 seconde et détruire des biens publics 5 minute 24 seconde ce n'est pas le travail des CRS!

 

On a tous vu bien pire avant ... mais ceci se passe encore aujourd'hui!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...