Jump to content

Stallman ne veut pas de C# dans Debian


Recommended Posts

source : http://www.siteduzero.com/news-62-33007-p1-r-stallman-ne-veut-pas-de-c-dans-debian.html

R. Stallman ne veut pas de C# dans Debian

 

177573.gif

Dernièrement, le projet Debian a décidé d'inclure le framework libre Mono comme dépendance au sein du système de base de sa distribution GNU/Linux. En effet, certains programmes (comme Tomboy, logiciel libre de prise de notes) étaient basés sur ce framework, et Mono était requis pour leur fonctionnement.

 

Pour rappel, Mono est une adaptation libre du framework .NET de Microsoft par Miguel de Icaza, leader du projet Gnome et travaillant chez la société Novell depuis 2003. Mono vise à permettre l'utilisation des technologies .NET sur les plate-formes autres que Windows, donnant ainsi accès aux développeurs du monde Unix aux langages de la plate-forme .NET comme C# ou VB.NET.

 

 

Qu'est-ce que le C# ?

 

 

Le langage C# (prononcez « C sharp ») est un langage impératif orienté objet à typage fort, créé par Microsoft et utilisé sur la plate-forme Microsoft .NET (prononcez « Dot Net »).

 

C'est un langage dérivé du C++ mais qui ressemble beaucoup à Java, avec lequel il conserve quelques petites différences, l'une des plus palpables étant la surcharge des opérateurs. Le langage est standardisé, et le code source de certaines bibliothèques du C# a été dévoilé par Microsoft fin 2007.

 

 

Présentons un petit exemple de "Hello World"

Code : C# 123456789using System; class HelloWorld{ public static void Main() { Console.WriteLine("Hello World!"); }}

 

 

 

 

 

N'existant que sous Windows, le framework .NET a alors été porté par différents projets, parmi lesquels Mono, mais aussi DotGNU, maintenu par la FSF. Quelques projets, libres ou non, utilisent Mono, parmi lesquels

  • Les Sims 3, pour les scripts d'évènements.
  • Banshee, un lecteur de musique sous Gnome.
  • Tomboy, logiciel de prise de notes sous Gnome.
  • PHP4Mono, portage du langage PHP dans sa version 5 sur le framework Mono.

Richard Stallman ne veut pas dépendre du C#

 

 

 

Cependant, bien que standardisé par les normes ECMA et ISO, le C# est un langage très dépendant de sa bibliothèque standard, qui elle n'est pas normalisée et est surtout brevetée par Microsoft. C'est ainsi le cas pour ASP.NET, ADO.NET ou les Windows Forms, qui permettent de simplifier grandement le développement web, l'accès aux bases de données ou la création d'interfaces graphiques, mais restent sous brevet Microsoft.

 

177572.jpg

Richard Stallman

 

Suite à cette annonce, Richard Matthew Stallman, père du projet GNU, a ainsi alerté les développeurs du projet Debian en rappelant que Mono pouvait un jour être mis en danger par l'utilisation de ces brevets, si Microsoft décidait de poursuivre le framework libre.

 

Stallman craint en effet que l'idée vienne un jour à Microsoft d'intenter des procès pour violation de brevet (comme l'a déjà fait la firme de Redmond, par exemple lorsqu'ils ont reproché au fabricant de GPS TomTom d'utiliser le système FAT en violant les brevets associés) sur cette bibliothèque standard et donc que le monde libre perde Mono, Tomboy et tous les projets libres écrits en C# ou VB.NET.

 

Mono étant en partie mené par Novell, les accords de brevets entre Microsoft et cette entreprise protègent le projet, mais seulement pour les développeurs et clients de Novell. Ceci a créé un véritable problème dans le milieu libre : en effet, chaque utilisateur d'un projet libre doit disposer des mêmes droits que tous les autres. Or actuellement, avec ces accords entre les deux entreprises, cette situation n'est absolument pas respectée. Rappelons que si les brevets logiciels sont toujours un sujet difficile en Europe, aux Etats-Unis ils sont reconnus et appliqués.

 

 

Pour autant, tout le monde dans le monde du logiciel libre ne partage pas l'avis de Stallman. Jo Shields, membre de l'équipe du projet Debian, par exemple, soutient que Mono est indépendant de Microsoft, et que de très bonnes applications peuvent être écrites avec ce framework. Ainsi, s'il est nécessaire à ces applications, et qu'elles méritent d'être intégrées à la distribution, il doit être proposé. Jo Shields critique alors le manque de pragmatisme de certains, qui se contentent d'être contre Mono, sans être suffisamment constructifs.

 

Conclusion

 

 

 

Richard Stallman tient donc le raisonnement suivant : pouvoir développer des logiciels libres en C# est une bonne chose, parce que ces logiciels sont libres, c'est donc "mieux que rien". Cependant, ils ne devraient pas pouvoir être mis en danger pour des raisons juridiques, et pour ça l'utilisation de technologies à risque ne devrait pas être encouragée. D'autant que des technologies alternatives existent, tant dans le cas du framework libre Mono que dans celui du logiciel Tomboy, remplaçable par Gnote. Mais on peut opposer à Richard Stallman que la possibilité de développer en utilisant C# ou des technologies proches de .NET reste un atout pour le logiciel libre, qui peut alors intéresser des développeurs Windows.

 

 

Liens relatifs à la news :

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

.NET et Mono : Microsoft n'engagera pas de poursuites

 

Publiée par Guillaume Belfiore le Mardi 7 Juillet 2009

 

02290606.jpg

 

Le mois dernier Richard Stallman mettait en garde la communauté open source contre l'adoption massive de versions libres de certaines technologies propriétaires. Plus spécifiquement, le fondateur du projet GNU critiquait la décision de Debian souhaitant intégrer par défaut Mono au sein de son système. M. Stallman déclarait alors : « il est dangereux de rester dépendant du C#, nous devons dissuader son adoption. Le problème n'est pas strictement lié à Mono ; n'importe quelle version libre de C# soulèverait le même problème. Le danger est que Microsoft a probablement prévu de forcer toute les versions libres de C# à s'acquitter de droits de brevet ».

 

De son côté l'éditeur de Redmond vient de promettre qu'il n'engagerait aucune poursuite à l'encontre des éditeurs souhaitant intégrer des implémentations open source de sa technologie .NET, et notamment du projet Mono. L'utilisation du langage C# (ECMA-334) et de l'environnement CLI (ECMA-335) seront disponibles sous les spécifications des promesses de Microsoft envers la communauté de développeurs (Microsoft Community Promise). Pour les éditeurs, cela signifie qu'ils recevront un cadre d'utilisation des technologies C# et de l'environnement d'exécution CLI.

 

Scott Guthrie, vice-président de la plateforme de développement .NET, affirme que la licence de Community Promise devrait assurer « une meilleure balance entre l'interopérabilité et la flexibilité pour les développeurs ».

 

Au sein de la communauté open source, les avis restent mitigés. Miguel de Icaza, développeur de l'environnement de bureau GNOME et contributeur principal du projet Mono, se ravit de cette annonce tandis que d'autres souhaiteraient que certaines figures publiques de Microsoft, telles que Sam Ramji ou Lawrence Crumpton, rebondissent dessus.

 

source

Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC

Personnellement je trouve que c'est une lame à double tranchant, ça pourrait fortement jouer en la faveur de Microsoft qui se servira de ça pour faire adopter sa technologie .NET et par la suite imposer sa plateforme.

Edited by HAVOC
Link to post
Share on other sites
On November 2, 2006, Microsoft and Novell announced a joint agreement whereby Microsoft agreed to not sue Novell’s customers for patent infringement.[12] According to Mono project leader Miguel de Icaza,[citation needed] this agreement extends to Mono but only for Novell developers and customers. It was criticized by some members of the free software community because it violates the principles of giving equal rights to all users of a particular program.

Wikipedia

 

Si il y avait pas de risque, alors pourquoi Novell a fait cet accord avec Microsoft?

Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde ...

Je suis developpeur en technologies Microsoft (c#, Ado, Linq, WCf, ... et toute la panoplie). J'ai fait le tour de tous les forums qui traitent du sujet et je dois dire qu'il y en a beacoups et que presque tous les bleds en ont. Je vois la une bonne équipe pour constituer une rubrique et aider les gens à partager des connaissance dans ce domaine. Lah ibarak, nous avons des cértifiés dans notre pays alors pourquoi rester à la traine ?

 

cordialement Nadjib.

Link to post
Share on other sites
  • Moderators

Je ne vois pas pourquoi cette méfiance envers Mono .NET !! Engager une telle bataille contre une Framework pour la simple raison qu'elle existe aussi sur un OS Fermé est absurde :( Beaucoup de développeurs C# sont séduits par Linux et voient dans Mono une opportunité de Migrer vers le Libre, et puis Mono dispose de Librairies propres à elle si on veut faire sans MS.

Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
Je ne vois pas pourquoi cette méfiance envers Mono .NET !! Engager une telle bataille contre une Framework pour la simple raison qu'elle existe aussi sur un OS Fermé est absurde :( Beaucoup de développeurs C# sont séduits par Linux et voient dans Mono une opportunité de Migrer vers le Libre, et puis Mono dispose de Librairies propres à elle si on veut faire sans MS.

 

Moi de toute façon la programmation ce n'est pas trop mon truc, cela dit, tant que je peux remplacer des plateformes Microsoft par des plateformes libres... je suis content :D

Link to post
Share on other sites

En tant que développeur c# je dois dire que je suis séduit par l'éventualité de travailler sous linux (ou autre plateforme openSource). Mais gardons les pieds sur terre. En ce qui concerne l'administration de serveurs mail ou trucs similaires, Linux offre un avantage apparent; mais pour ce qui est du developpement (specialement en algérie) opter pour linux n'est pas vraiment un alternative à considérer pour les manager de projets (Trop couteuse en temps et surtout surtout en compétences). Donc la je crois qu'on est au beau milieux d'un cul de sac.

Enfin déja que l'on debat la chose ... Vieux motard que jamais...

Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
En tant que développeur c# je dois dire que je suis séduit par l'éventualité de travailler sous linux (ou autre plateforme openSource). Mais gardons les pieds sur terre. En ce qui concerne l'administration de serveurs mail ou trucs similaires, Linux offre un avantage apparent; mais pour ce qui est du developpement (specialement en algérie) opter pour linux n'est pas vraiment un alternative à considérer pour les manager de projets (Trop couteuse en temps et surtout surtout en compétences). Donc la je crois qu'on est au beau milieux d'un cul de sac.

Enfin déja que l'on debat la chose ... Vieux motard que jamais...

 

Déjà peux-t-on parler de développement en Algérie ? Les produits piratés se retrouvent partout et le peut de développement se résume à des applications faites en DELPHI ou en WinDev.

 

Lorsque le gouvernement sanctionnera activement le piratage, les choses pourraient changer, les licences des produits des grandes éditeurs (Microsoft, ORACLE...) ne sont pas données.

 

D'ailleurs, parler de développement c'est vaste, il faut étudier chaque cas, de nombreuses sociétés en occident développent des solutions basées sur Linux pour la simple raison que les coûts sont moins importants, c'est plus flexible grâce à l'OpenSource, ...etc. Je pense notamment à la société Linbox filiale de Mandriva Soft qui fait des bénéfices reccords ces dernières années avec son application PULSE2.

Link to post
Share on other sites
  • Moderators
(Trop couteuse en temps et surtout surtout en compétences).

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette partie, le C# et même la Framework .NET a été initialement développée pour convertir les développeurs des autres langages managés spécialement le Java et est très assimilable pour un développeur expérimenté Java, un Mois suffirait pour qu'un développeur Java expérimenté le soit aussi sur C# :)

Sans oublier que actuellement Mono fournit les modules qu'il faut pour faire tourner du ASP .NET sur serveur Appache/linux, développer en OpenSource, exploiter en production en OpenSource aussi ! que demander de plus pour inciter "enouzouh erifi vers Linux :D".

Link to post
Share on other sites

Oui on peut parler de développement en Algérie. Disons que les acheteurs (PME en général) sont à la recherche de guides plutôt que de technique. Mis à part les entreprise du genre operateurs telephoniques et autres gros calibres qui peuvent s'offrir les solutions (en général ERP) étrangères, les autres sont à la recherche de produits locaux. pourquoi? parceque les gens qui les ont fabriqués sont juste à coté. et avec le manque de maitrise du coté des clients la demande d'assistance est constante. Tout ça pour dire, "oui" on peut parler de developpement. Les multinationales n'ont pas raté l'occasion d'installer des bureaux de developpement en algérie (pour en citer bLogic). En ce qui concerne le cout dont je parlais je tiens à préciser que je traitais du cas algérien .... car personne ne l'ignore les solutions OpenSource sont en force autre part (je veux dire patout ailleur qu'en algérie).

Link to post
Share on other sites

Salam,

 

Buxus, il s'avère que "opter pour linux" est plutôt une alternative à considérer pour les manager de projets en Algérie. J'ai eu la chance de participer a trois projets de développement, et nous avons opté dans les trois projets exclusivement pour des outils libres; les trois projets ont aboutit dans les temps.

 

D'ailleurs le montage financier de projets en Algérie, et particulièrement les projets lancés par des institutions étatiques ne prévoit pratiquement jamais de financement de licences d'utilisation et encore moins de licences de développement ; cela complique la vie aux managers de projets qui optent pour les outils propriétaires et donne une longueur d'avance aux managers qui optent pour le libre (réponse aux appels d'offre)

 

L'utilisation d'outils libres ne génère pas plus de cout et ne consomme pas plus de temps, bien au contraire. D'abord parce que les outils libres sont le plus souvent gratuits et le cout des formations (si nécessaire) sur le libre est souvent pas très onéreux.

 

Ensuite, il y a un grand gain de temps avec le libre... pourquoi? Pour commencer, il y a derrière chaque outil libre un projet libre et il y a derriere chaque projet libre une COMMUNAUTE de développeurs, des centaines, des milliers, parfois des dizaines de milliers de développeurs qui collaborent entre eux et qui sont prêts a vous aider et a vous accompagner. De plus, les outils libres, ont un code ouvert, ce qui facilite la tache aux développeurs qui peuvent s'inspirer d'un méga gisement de code ouvert. Enfin, lorsque une personne est bonne en développement, le choix de la plateforme ne lui pose aucun problème d'adaptation.

 

Pour revenir au sujet "Stallman ne veut pas de C# dans Debian", je le comprends, lui c'est un puriste... pour ne pas dire "libriste".

 

Personnellement ça ne me dérange pas d'utiliser des outils propriétaires sur une plateforme libre... C'est même pour moi une entrave a la liberté d'interdire ça ... Sans oublier que dans le sens contraire, c'est les projets libres sur les plateformes propriétaires qui ont donné ce nouvel élan au libre, Fierfox et Wubi en sont l'exemple par excellence.

 

D'ailleurs, si aujourd'hui le besoin de développer en mode propriétaire pour le libre (bien que ca existe depuis longtemps) se ressent de plus en plus c'est que le libre a fait de grands pas ...

 

Laissons les personnes, qui optent vers le libre, libres!

Edited by assilabox
Link to post
Share on other sites

je code une application en interne pour ma boite avec python/GTK et plusieurs backends derrière.

Gnome est codé en C, très populaire, je crois.

OpenJDK vient de naitre.

Alors utiliser l'opensource pour la programmation, pourquoi pas? surtout si les applications peuvent être multi-platforme.

 

personellement, j'utilise beaucoup de soft qui dépendent de mono (banshee, gnome-do, etc...). Bon vous me direz, "toi, tu as un compte novell, et c'est vrai, même si je n'ai jamais utilisé que openSUSE dans le cadre professionel.

 

Je comprends aussi Stallman, mais la beauté du "libre", c'est justement : la liberté! qui va de pair avec la responsabilité de ses choix.

 

les cartes sont sur la table. à chacun de faire sa pioche.

Edited by bidossessi
Link to post
Share on other sites
que demander de plus pour inciter "enouzouh erifi vers Linux :D".

 

Il faut y être pour voir à quel point il faut se battre pour convaincre et adapter un produit au marché chaotique algérien. et en ce qui concerne votre remarque oui c'est vrai que le c# est un langage fortement typé qui est très similaire à java a part une légère différence de vitesse de calcul et une différence au niveau du IL (intermediate language) généré en final (pour plus de details faire une recherche sur les fondements de base du framework - y a de bons livres qui traites du fonctionnement du CLR (common language Runtime) . Bref pour en revenir à la chose qui manque, c'est que les boites de developpement decident de se convertir à linux, ceci bien entendu apres que le commercial ait convaincu le client de se convertir lui même au monde du openSource. Ce dernier point est le point noir de toute l'histoire... à vous de me dire, en tant que certifiés dans le domaine coment pensez vous convaincre un gérant d'entreprise qui n'y comprend rien, à se tourner vers linux et, cela va de soit, recruter et former du personnel sur linux...

Link to post
Share on other sites
Laissons les personnes, qui optent vers le libre, libres!

 

Disons plutôt, offrons la possibilité aux developpeurs de choisir. Quand vous dites que le développement en Algérie peut facilement se tourner vers l'open source, je regrette mais le plus gros marché qui est celui des gestions d'entreprise (Stock, Commercial, Comptabilité, Production), dans lequel j'exerce, est loin d'être concerné. De plus, à mon simple niveau, j'ai déjà connaissance d'une dizaine de clients (PME) qui ont investit dans des produits avec licence windows, Kaspersky, ... Donc la logique en Algérie c'est qu'il y a pas une... Mais il faut pas jeter la pierre au developpeurs. on est la pour répondre aux exigences d'un marché c'est tout. Exemple: Avec la nouvelle normalisation ifrs, le marché du logiciel de comptabilité en Algérie est vierge. A mon sens ça serait l'occasion rêvée introduire un open Source based software mais vas y faire ....

Link to post
Share on other sites
Bref pour en revenir à la chose qui manque, c'est que les boites de developpement decident de se convertir à linux, ceci bien entendu apres que le commercial ait convaincu le client de se convertir lui même au monde du openSource. Ce dernier point est le point noir de toute l'histoire... à vous de me dire, en tant que certifiés dans le domaine coment pensez vous convaincre un gérant d'entreprise qui n'y comprend rien, à se tourner vers linux et, cela va de soit, recruter et former du personnel sur linux...

 

Il n'est pas toujours nécéssaire de passer à linux pour beneficier d'applications FOSS. quelques exemples pris dans mon bureau:

openoffice (notre standard)

pidgin (serveur openfire)

egroupware (web, evidemment)

 

bref. il y a des solutions sur mesure à chaque problème.

Ce qui est abérrant, c'est qu'une boite de dévelopement vous propose une app Delphi avec une base de donnée access quand vous voulez du multi-poste/multi-utilisateur!

Link to post
Share on other sites
Il n'est pas toujours nécéssaire de passer à linux pour beneficier d'applications FOSS. quelques exemples pris dans mon bureau:

openoffice (notre standard)

pidgin (serveur openfire)

egroupware (web, evidemment)

 

bref. il y a des solutions sur mesure à chaque problème.

Ce qui est abérrant, c'est d'une boite de dévelopement vous propose une app Delphi avec une base de donnée access quand vous voulez du multi-utilisateur!

 

Tout à fait d'accord. Je ne suis pas entrain de renier la grande valeur ainsi que les avantages de l'utilisation d'une plateforme OpenSource. A temps perdu, et surtout quand j'ai encore le morale a voir mon PC, je travail sur linux et c'est une chose que tout informaticien doit apprécier (le choix, l'alternative). Ce que je dis par contre, c'est que il faut faire face au problème pour populariser le developpement OpenSource les acteurs qui pourront faire et defaire sont bien les managers et gérants de projets ... Mais la c'est une mentalité qu'il faut traiter... dès la fac les gens sont conditionnés à bosser dans le software pour Windows. Alors le voyage de milles pas commence par le premier ...

Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas appris linux à l'université, je suis tombé dedans par hasard, et je ne suis jamais remonté.

J'ai monté le réseau de mon entreprise avec openSUSE linux d'abord sur les serveurs, et puis j'ai osé! je l'ai mis sur les bureaux des nouveaux, et au fur et a mesure que les gens partaient et entraient (boite privée, big turnover) j'ai agrandi mon parc desktop Linux.

Comment populariser FOSS en général, et GNU/Linux en particulier?

en les montrant à l'oeuvre, sur les bureaux.

En lancant pidgin sur mon laptop devant des amis, avec tous mes comptes IM ensembles, y compris mon compte d'entreprise xmpp.

En mettant un clé USB dans mon laptop, et, y trouvant plusiers copies de zPharaoh, en disant au propriétaire "tiens, tu as des virus sur ta clé; moi je m'en fous, j'ai linux, mais tu devrais peut-être actualiser ton antivirus sur ton ... windows xp, c'est ça?" d'un air négligent.

En jouant avec Compiz devant mes clients

En lancant XBMC sur mon projecteur à la maison pour faire voir "Home" en HD à ma belle-famille (ma belle-mère à ubuntu sur son desktop maintenant, et elle se moque de ses copines qui parlent de virus)

Par petits pas, oui, mais le premier pas, il faut le faire à coté de soi.

L'exposition est la première étape.

Link to post
Share on other sites

Tous les postes de ma boite ne sont pas sous Linux. Il en reste peut-être 5 (dont trois laptops vista originaux que je préfère ne pas toucher pour l'instant à cause de Broadcom). Il ne faut pas être un fanatique non plus.

 

Mais dans les discussions que je mène à ce sujet, les éléments qui reviennent le plus souvent sont ceux qui font mouche:

TCO: je n'ai pas payé un sous pour tous ces services en ligne chez nous. Calculez le budget qu'il faudrait pour emuler mon système avec des licences windows.

Maintenance: Mon DG aime souvent dire à ses amis que je peux fermer un logiciel sur un poste utilisateur (ssh+dyndns) sans qu'il puisse voir ce qui s'est passé.

Sécurité: Le plaisir de mes utilisateurs à dire que leurs machines ne craignent pas les virus à nos clients me fait sourire.

Versatilité: je peux avoir tous ces jolis serveurs sur mon laptop avec quelques clics. Mes amis sysadmin sous windows tueraient pour ça.

 

Si ma belle-mère (et c'est pas n'importe qui!) peut aimer Linux, pourquoi pas les autres :p

Link to post
Share on other sites
  • Moderators
Il faut y être pour voir à quel point il faut se battre pour convaincre et adapter un produit au marché chaotique algérien. et en ce qui concerne votre remarque oui c'est vrai que le c# est un langage fortement typé qui est très similaire à java a part une légère différence de vitesse de calcul et une différence au niveau du IL (intermediate language) généré en final (pour plus de details faire une recherche sur les fondements de base du framework - y a de bons livres qui traites du fonctionnement du CLR (common language Runtime) . Bref pour en revenir à la chose qui manque, c'est que les boites de developpement decident de se convertir à linux, ceci bien entendu apres que le commercial ait convaincu le client de se convertir lui même au monde du openSource. Ce dernier point est le point noir de toute l'histoire... à vous de me dire, en tant que certifiés dans le domaine coment pensez vous convaincre un gérant d'entreprise qui n'y comprend rien, à se tourner vers linux et, cela va de soit, recruter et former du personnel sur linux...

 

Je n'ai pas voulu parler de la performance car c'était pas la question, le JIT de la Framework de Microsoft est terriblement efficace mais on ne peut rien dire encore pour celui de l'implémentation de MONO .NET et de son GC, j'avais signalé que les technologies de développement .NET n'étaient pas si difficile à maîtriser pour un Javaiste après t'avoir lu, je cite

 

 

(Trop couteuse en temps et surtout surtout en compétences).

 

 

Bien sûr si tu parlais des compétences coté boite de développement !

Link to post
Share on other sites
Guest salimdz

Ce qui est abérrant, c'est qu'une boite de dévelopement vous propose une app Delphi avec une base de donnée access quand vous voulez du multi-poste/multi-utilisateur!

 

la même chose comme moi je développe avec Delphi, mais une base MS SQL,

je veux migré ver C#

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...