Jump to content
nabilosdz

Algérie Télécom - EEPAD : Le conflit ressurgit

Recommended Posts

Guest Maverick - JUDAS

EEPAD ET COUPER CHEZ MOI DEPUIS 13H ajourd8 :confused: :confused: region west esque je suis le seul ou c pour tt le monde ,,??

Edited by Maverick - JUDAS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maverick - JUDAS

pourtant AT a promis de plus coupé EEPAD pour pas pénaliser c'est aboné :mad: :mad: :mad: :mad: yakhi blade yakhi voila se qd peu appelé bela3 ou goul ba3 quesqu'on peut faire en subi wkhlasse :mad: :mad:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ya kho faut voir aussi du coté de l'Eepad !!! qu'ils payent leurs factures et puis c'est tout, c'est eux qu'ils pénalisent leurs abonnés !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

salam

 

a l'agence de bejaia il ont parlé d'un probleme technique , et qu'il ont recus un mail hier les informant d'une coupure de 12h a 4h du matin , c'etait des foutaises alors ?

 

la credebilité de eepad est tombé dans le oued , moi meme je part voir kéch ligne diponible chez AT si cettehistoire s'avere vrais !

Share this post


Link to post
Share on other sites
EEPAD ET COUPER CHEZ MOI DEPUIS 13H ajourd8 :confused: :confused: region west esque je suis le seul ou c pour tt le monde ,,??

 

Non t'est pas le seul, on avait le même problème au bureau et cela a partir de cette après midi, (Ruisseau - Alger).

 

Maintenant au moins je sais de quoi sagit ce problème!

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de la perturbation du réseau Internet de l'Eepad, Harzallah rassure

"Ce n'est pas une coupure effectuée par Algérie Télécom"

 

A propos de la perturbation du réseau Internet de l'Eepad, Harzallah rassure

"Ce n'est pas une coupure effectuée par Algérie Télécom"

 

02 septembre 2009 | Rubrique : News

 

Le réseau Internet de l'Eepad n'a pas été coupé par Algérie Télécom, a rassuré M Nouar Harzaalah, P-DG de cette entreprise.

 

 

 

 

 

Contrairement à ce qu'a apporté quelques titres de la presse nationale, le patron de l'eepad a expliqué que cette situation que vit les abonnés de son entreprise est due à une perturbation sur le débit. "Depuis 4 jours, nous assistons à une perturbation sur le débit de notre réseau Internet qui est principalement vécu à l'Est du pays", a-t-il soutenu avant d’ajouter "c'est ce qui nous a poussé à revoir tout notre réseau pour éviter de telles pannes dans le futur". M.Harzallah a, par ailleurs, indiqué que le réseau sera rétabli dès cette soirée.

 

Rappelons que depuis le début de l'année, le réseau Internet de l'eepad a connu deux grandes perturbations, la première revient à une coupure sous marine du câble d'AT en avril dernier et qui a duré une semaine. La seconde s'est produite en début de l'été, due aux dettes que lui réclame l'opérateur historique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maverick - JUDAS

poste ta source stp merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
poste ta source stp merci
+1 !

 

Si c'est pour l'amélioration du service sa serait vraiment bien, parce que depuis quelques temps le service fournis par eepad est vraiment merdique (désolé pour le mot).

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

POUR NE PAS AVOIR RESPECTÉ SES ENGAGEMENTS

Algérie Télécom coupe le réseau Eepad

 

Algérie Télécom (AT) a procédé, hier, en début de matinée, à la coupure du réseau Eepad pour non-paiement de redevances, a-t-on appris de source proche de l’opérateur historique.

Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Cette décision fait suite à la résolution prise mercredi dernier par les membres du conseil d’administration d’AT, transmise au premier responsable du secteur de la poste et des télécommunications qui a donné son accord. Le provider privé Eepad aurait refusé de tenir son engagement de payer ses redevances. Contacté pour avoir sa version des faits, un responsable de cette entreprise privée a évité de faire le moindre commentaire, se contentant de dire que «je ne peux pas discuter au téléphone avec des journalistes que je ne connais pas». Il est à noter que notre interlocuteur n’a pas récusé l’information faisant état de la mesure prise par Algérie Télécom. Toujours selon notre source, Algérie Télécom a adressé plusieurs correspondances depuis juin dernier à l’Eepad, l’invitant à «honorer ses engagements ». Des mises en demeure auxquelles le provider privé n’a donné aucune suite, d’où la décision du conseil d’administration d’AT. Sur un autre plan, on apprend que les responsables de l’Eepad ont proposé que AT entre dans le capital de leur entreprise à hauteur de 50%, soit l’équivalent de la dette contractée. Une proposition rejetée par Algérie Télécom. Pour rappel, cette affaire remonte au 9 mai dernier lorsque l’opérateur historique avait décidé de suspendre ses prestations de service (connexion) au profit du provider, auquel il réclamait le paiement de ses redevances estimées à plusieurs milliards de centimes. Quelques jours plus tard, soit après une large médiatisation du conflit par les deux parties, un échéancier de payement a été conclu le 13 mai et qui devait commencer le 15 mai pour un versement de 430 millions de dinars, suivi par des versements mensuels de 50 millions de dinars. Or, selon Algérie Télécom, l’Eepad n’a pas respecté ses engagements, «malgré les facilitations accordées». Pour rappel, le premier responsable du secteur a exprimé son soutien à la démarche initiée par l’opérateur historique pour récupérer ses créances auprès des entreprises publiques et privées et des institutions de la République. «Si l’Eepad a vu sa connexion à Internet coupée, c’est que justement elle n’a pas respecté l’échéancier de paiement de ses créances», a souligné M. Hamid Bessalah.

A. B.

 

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/09/03/article.php?sid=87970&cid=2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le conflit at-EEPAD persiste

35 000 abonnés de nouveau privés d’Internet

Par :Nabila Saïdoun

 

Les 35 000 abonnés de l’Eepad viennent à nouveau d’être pénalisés par une coupure pour des raisons de non-remboursement des dettes.

 

Péril en la demeure déclenché par le litige financier se rapportant au non-paiement des dettes du fournisseur d’accès à Internet privé Eepad. Le conflit qui l’oppose à Algérie Télécom connaît un rebondissement avec la coupure intervenue dans la nuit du mardi (minuit tapante) pénalisant ainsi pas moins de 35 000 abonnés, mais pas seulement.

Cette fois-ci, le problème se pose dans toute sa dimension avec le refus du conseil d’administration d’AT de reprendre des parts de l’Eepad jusqu’à en devenir l’actionnaire majoritaire et clore, une fois pour toute, ce chapitre qui dure depuis des mois tenant en haleine 730 employés inquiets de leur avenir.

Longtemps réticent à l’idée d’ouvrir son capital, le P-DG de l’Eepad a vraisemblablement cédé à la pression puisqu’il a accepté de partager son entreprise en optant pour un partenariat public-privé. Il faut dire aussi que le patron du plus important ISP privé n’avait pas tellement le choix au terme de beaucoup d’efforts pour honorer ces créances vis-à-vis de AT. Commission sur commission et plusieurs rounds de négociations entre les deux parties antagonistes se sont soldés par la mise en place d’un échéancier qui constituait une porte de salut pour Eepad qui en définitive ne s’est manifestement pas sortie d’affaire. Résultat des courses, retour à la case départ que M. Benhamadi, contre toute attente, a tenté de positiver se souciant aussi bien des employés de l’Eepad qui, en effet, peuvent se retrouver du jour au lendemain au chômage, mais aussi des 80 000 abonnés prépayés et 35 000 clients post-payés au service Assila Box et Assila box II et de récupérer aussi les sommes d’argent dues à son entreprise. Cela aurait été aussi un bel exemple de partenariat public-privé que les pouvoirs publics n’ont de cesse de vanter les vertus. Mais voilà que le conseil d’administration d’Algérie Télécom ne l’entend pas de cette oreille et va jusqu’à opposer un niet catégorique à la proposition du P-DG même de l’entreprise.

Aucune information n’a filtré sur les raisons de ce refus pour le moins curieux laissant ainsi libre cours à toutes les interprétations et autres interrogations. AT aurait-elle du mal à vivre la concurrence d’où qu’elle vienne ? Trouverait-elle son terrain de prédilection uniquement lorsqu’elle jouit du monopole ?

Hormis ses dettes, l’Eepad demeure une entreprise fiable qui offre des services multiples et intéressants. Il suffit de savoir que l’Eepad a eu pour vocation initiale, dès son lancement en 1991, de prodiguer de l’enseignement professionnel à distance et renforcer cette optique à travers la plate-forme Tarbiatic conçue exclusivement par une équipe d’ingénieurs algériens. Eepad est aussi pionnière dans le lancement de l’ADSL et n’a pas manqué d’être partie prenante de l’opération Ousratic à son démarrage pour proposer ensuite des laptops à des prix réduits pour démocratiser l’utilisation de l’Internet. Réalisant ainsi ce qu’aucun autre ISP n’a fait et dépassant parfois l’initiative étatique, Eepad proposera enfin le Pack Zala Home, un ensemble comprenant la solution Five Play (internet et téléphonie illimitées, télévision et films, e-learning et des jeux en réseau) et un mini-ordinateur portable Zala (900 gr, webcam intégrée, connexion wifi, disque dur 40 à 60 go). C’est dire que le capital de savoir et de compétence est à prendre en compte dans cette mise à mort qui ne dit pas son nom. Si certains soutiennent que c’est un sort tout à fait prévisible pour une entreprise qui n’avait qu’à s’acquitter de ses dettes et de cesser de se développer avec l’argent de l’État, d’autres se demandent, en revanche, et à juste titre, pourquoi a-t-on laissé ses créances s’accumuler jusqu’à devenir difficiles à rembourser sans provoquer la faillite faisant preuve ainsi carrément d’un amateurisme flagrant dans la gestion des affaires de l’État. Reste à connaître la réaction du ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication à plus forte raison que M. Bessalah, ministre en charge du secteur, a toujours été en faveur d’une solution à l’amiable tout en restant intransigeant sur le remboursement des créances.

 

http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=120984

Share this post


Link to post
Share on other sites

Algérie Télécom-Eepad : deuxième round

 

2942m93.jpg

 

En effet, l’Eepad, qui croulait sous les dettes contractées auprès de l’opérateur historique, n’a pas respecté le calendrier d’échelonnement de ses impayés. Ce qui a conduit Algérie Télécom à la déconnecter une seconde fois. Une déconnection qui avait lieu, avant-hier, à minuit. Une décision qui vient en appui à la première qui a été prise en mai dernier à l’encontre du même provider faute de payement de ses redevances. Toutefois, lors de la première suspension et eu égard à l’ampleur qu’a pris cette affaire, le ministre du secteur a pris la décision de ne pas mettre un terme à l’abonnement d’accès à Internet de l’Eepad à condition qu’il se résigne à payer ses dettes. C’est ce qui a été convenu entre les deux parties. Mais faute d’avoir honoré ses engagements, l’Eepad se voit déconnecté par Algérie Télécom une première fois. Apparemment, cette décision qui a sonné comme un avertissement aux mauvais payeurs, n’a pas poussé l’Eepad à se conformer à la légalité, et ce, en respectant ses engagements. Une attitude qui a provoqué l’ire des responsables d’Algérie Télécom qui, à leur tour, ont décidé de bloquer son accès à l’internet jusqu’à épuration totale de ses dettes. En d’autres termes, cette fois-ci, l’Eepad ne bénéficie d’aucune circonstance atténuante. Toutefois, la question qui se pose est de savoir comment le provider privé, l’Eepad, considéré comme précurseur dans ce domaine, est arrivé à une telle situation.

Nombre de spécialistes ont dénoncé, auparavant, la décision de réduction de moitié des prix d’accès à l’Internet au profit du grand public, même si, par ailleurs, cette dernière a été justifiée par la volonté des pouvoirs publics de permettre à des milliers de citoyens de surfer sur la Toile à moindre coût. Ce qui s’apparente beaucoup plus à un «socialisme numérique», dans la mesure que les ISP ne peuvent pas, financièrement parlant, procéder à un tel rabais de coûts étant donné que Algérie Télécom n’a pas répercuté cette réduction aux providers. Lors de l’annonce de cette «décision révolutionnaire» en grande pompe, le P-DG de l’Eepad, M. Harzallah, a tiré la sonnette d’alarme en affirmant à la presse qu’il n’y avait pas eu de concertation sur la question autour de l’ARPT, l’Autorité de régulation, relevant au passage que les fournisseurs d’accès à Internet (ISP) étaient les premiers à souffrir de cette baisse drastique et brutale des prix. «La baisse de 50% des coûts d’accès à Internet a atteint les ISP et entraîné des difficultés financières pour ces sociétés», a-t-il affirmé. Une décision, qu’il faut souligner, ne profite qu’à Djaweb, la filiale d’Algérie Télécom. Dans le même sillage, des spécialistes des NTIC parlent de dumping et de concurrence déloyale en mettant en avant la violation du décret exécutif 02-141 du 16 avril 2002, fixant les règles applicables par les opérateurs de réseaux publics de télécommunications pour la tarification des services fournis au public, lequel décret stipule que «les pratiques tarifaires anticoncurrentielles sont proscrites».

Encore, selon le benchmarketing international, dans l’industrie du haut débit, les marges brutes d’exploitation (EBIDTA) seraient de l’ordre de 45% et prenant en considération les coûts d’acquisition des seuls inputs récurrents des services d’Internet, alors que les prix affichés par la filiale d’Algérie Télécom sont inférieurs aux prix de revient.

La zone de turbulence que traverse l’Eepad augure-t-elle d’un lendemain incertain pour les ISP qui se sont échinés à ancrer les NTIC en Algerie ? S’achemine-t-on vers une désarticulation du secteur des NTIC qui va nous renvoyer à la case de départ ?

En effet, les opérateurs multimédia algériens ont consenti des investissements colossaux pour contribuer à faire bénéficier l’Algérie des évolutions techniques pour que l’accès à l’information et à la communication dans notre pays soit une réalité tangible.

Cet effort, supporté par un discours politique volontaire, est néanmoins annihilé par un marché dérégulé par des décisions qui portent plus atteinte à ce secteur qu’elles ne le développent.

 

03-09-2009

Mohamed-Cherif Drifi

 

http://www.lanouvellerepublique.com/actualite/lire.php?ida=80319&idc=4&date_insert=20090903

Edited by nabilosdz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour information. Une réunion au ministère avec un représentant du chef du gouvernement, le ministre des P et Tic, les DG des banques ayant prété de l'argent à EEPAD aurait eu lieu : Au terme de la réunion a été décidée la rupture de la liaison internet de l'EEPAD.

Certaines sources parlent même d'évasion fiscale de la part de AH.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maverick - JUDAS

Khaltouhana ga3 qui croire eepad ou les journaux :confused: :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maverick - JUDAS
+1 !

 

Si c'est pour l'amélioration du service sa serait vraiment bien, parce que depuis quelques temps le service fournis par eepad est vraiment merdique (désolé pour le mot).

 

++

 

aweh je pense pas chriki wegufouna a3la risana cette foi si

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saha fetourkoum

Tout a l’heure j’ai fait un saut, a la boutique eepad audin, il m’ont dit qu’il était en maintenance jusqu'à demain matin.

En tout cas impossible de joindre la hotline 1599.

En verra si la connexion est rétabli ou pas, il aurait pu nous informé par email 24hrs avant pour éviter les polémiques et les rumeurs.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maverick - JUDAS
saha fetourkoum

tout a l’heure j’ai fait un saut, a la boutique eepad audin, il m’ont dit qu’il était en maintenance jusqu'à demain matin.

En tout cas impossible de joindre la hotline 1599.

En verra si la connexion est rétabli ou pas, il aurait pu nous informé par email 24hrs avant pour éviter les polémiques et les rumeurs.

A+

 

inchalah

Share this post


Link to post
Share on other sites

et rebolote on y verra plus clair auj,j'hespere que ca va s'arrange on va pas nous faire ce coup chaque 3 mois

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dire que j'ai renouvelé (payé) avant-hier seulement !

 

Pas de chance ! a 24 heures prés, j'aurais garder mon argent (durement gagné ) bien au chaud dans mon portefeuille...........

 

Histoire de voir si ça s'achemine pas vers un "coulage" programmé et voulu....

ce que je ne souhaite vraiment pas......assez de négativisme,de magouilles et de coups tordus dans notre BEAU PAYS !!!!

 

Que les lois, règles et autres soient claires, net et au dessus et applicables pour tous

 

Non que je crois a toute les rumeurs, infos et contre-infos qui sont balancés de toutes part, pour masquer les véritables enjeux.....

 

Mais, malheureusement in DZland, ainsi vont les choses...

 

En attendant des jours meuilleurs.......

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.



×
×
  • Create New...