Jump to content

7 Garçons Ont Violé une Jeune fille de 17 ans et Diffusent la Vidéo Sur Internet !


Hicham
 Share

Recommended Posts

Afrique du Sud: Depuis mercredi, le calvaire d'une jeune fille provoque de vives réactions

 

FAITS DIVERS - L'adolescente de 17 ans a été kidnappée et violée. Ses bourreaux ont ensuite diffusé son supplice sur Internet...

 

Ils étaient sept. Sept garçons entre 14 et 20 ans à avoir filmé une adolescente de 17 ans pendant une séance de viol collectif à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg.

 

L’un de ses ravisseurs présumés a prétendu être son petit-ami

 

Probablement retardée mentale, la jeune fille avait disparu depuis le 25 mars. Le quotidien sud-africain The Sowetan a révélé qu’elle avait été retrouvée par la police le 18 avril, avec un homme de 37 ans qui a prétendu être son petit ami.

Dans un pays où l’ONG Médecins Sans Frontières recense un viol toutes les 26 secondes, ce drame aurait pu passer inaperçu si leurs auteurs n’avaient décidé de diffuser la vidéo sur Internet, ce qui a également permis de les identifier et de les arrêter.

 

«Coupez leur pénis»

 

Depuis, le pays est en émoi, à l’image de l’actrice Jailoshini Naidoo, que le fait divers a «rendue malade», et citée par le Le Daily news: «les jeunes représentent l’avenir du pays. Ils ont pourtant commis ce crime affreux. Qu’est-ce que cela signifie pour le futur? Commettre un viol est déjà une barbarie. Mais le filmer et le diffuser minimise la souffrance de la victime.»

Les suspects sont passés jeudi devant une cour de justice à huis-clos et resteront en garde à vue avant l’ouverture d’une enquête préliminaire et un retour au tribunal mercredi prochain.

Pendant l’audience, une trentaine femmes de la Ligue des femmes du Congrès national africain ont manifesté devant le tribunal avec des banderoles où l’on pouvait lire «Laissez-les pourrir en prison» ou «Coupez leur pénis».

 

L’Afrique du sud enregistre chaque année 56.000 plaintes pour viol

 

Un discours cru qui contraste avec la déclaration de la grand-mère d’un des présumés coupables: «Il n’est pas méchant, il ne peut pas avoir commis ce crime. C’est une erreur», a-t-elle déclaré au quotidien sud-africain.

 

Après une large diffusion de la vidéo jusque sur Twitter, le porte-parole du parquet Mthunzi Mhagaa mis en garde vendredi:«Quiconque possède cette vidéo, la regarde ou la fait circuler commet un crime et peut être inculpé pour pornographie infantile».

 

Cette affaire n’est que la partie immergée de l’iceberg, dans un pays qui enregistre chaque année 56.000 plaintes pour viol, selon cet article d’Anne Collet, dont le blog est hébergé sur Slate Afrique. «Un homme sur quatre reconnaît sans aucune honte avoir violé au moins une fois une femme, une fille ou même un petit enfant.»

 


Source

 

 

Edited by Hicham
Link to comment
Share on other sites

  • Moderators
elles sont pas à poil elles sont en tenus légères c'est tout, il fait chaud en afrique ;)

 

les nichons à l'air juste un bout de chatterton sur les tétons ça couvre c'est vrai !!!!! c'est la même histoire avec les strings..... enfin on sort du sujet là !

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...