Jump to content

[Top Secret] L’incroyable contrat de Halilhodzic Révélé par France Football !


Hicham
 Share

Recommended Posts

L’incroyable contrat de Halilhodzic : L’Algérie en demi-finale de Coupe du Monde au Brésil

 

vh.png

 

Ce n’est pas une blague, mais une clause dans le contrat signé en juin 2011 entre la FAF (Fédération algérienne de football) et le sélectionneur des Verts Vahid Halilhodzic : qualifier l’Algérie à la finale de la Coupe d’Afrique de 2013 et décrocher une place de demi-finale à la coupe du Monde 2014. Dans un long entretien accordé mardi 9 octobre au magazine France Football, le sélectionneur révèle une des clauses du contrat restée jusqu’à la secrète.


Interrogé sur les objectifs fixés par les responsables de la FAF, Vahid Halilhodzic révèle que sa mission est de qualifier l’équipe algérienne à la finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu en Afrique du Sud et de décrocher ensuite une place de demi-finaliste au mondial de football qui aura lieu au Brésil en 2014.

« C’est écrit dans mon contrat, affirme Halilhodzic. Lors des discussions, les dirigeants manifestaient beaucoup d’ambitions. J’ai dit : « O.K., vous voulez ça ? Alors écrivez-le noir sur blanc. »

Le contrat est assorti d’une autre clause : l’entraineur

prendrait la porte de sortie si le premier objectif n’était pas réalisé en février prochain. En cas d’échec, « on se séparera », tranche le sélectionneur des Verts.

Vahid Halilhodzic, 60 ans, a été engagé par la FAF le 21 juin 2011 officiellement avec pour deux objectifs « les qualifications à la CAN 2013 et à la Coupe du Monde, Brésil 2014 ». Embauché pour une période de trois, l’entraineur perçoit un salaire annuel supérieur à 600 000 euros. Nettement mois que lorsque il entrainé la Côte d’Ivoire pour un salaire de 740 000 euros par mois.

 

Pour obtenir le O.K de l’ancien entraineur du PSG, le patron de la FAF, en quête d’une grosse pointure pour diriger les Verts après la débâcle de la Coupe du Monde 2010, a fait le forcing.

« Je me suis laissé convaincre par le président de la Fédération (Mohamed Raouraoua, NDLR), dit-il. Il a été tenace. Il m’a appelé pendant un an et demi. Le soir où j’ai quitté le Dinamo Zagreb, il m’a relancé. Il voulait qu’on se retrouve aussitôt à Paris. Je n’ai pas le courage de lui dire non. Et quand je m’engage, je le fais à fond. »

Il faut croire que le travail de coach Vahid, homme de caractère, commence à porter ses fruits. Au sein de la sélection algérienne, ce n’est pas une révolution mais un changement de mentalités.

 

 

Virés les joueurs qui ont pris le melon

 

Vahid Halilhodzic : « Lors de mon premier rassemblement, les joueurs m’ont dit : » De toute façon, on sait qui va jouer ! » Certains pensaient que le maillot leur appartenait. J’ai changé cette mentalité. L’équipe nationale appartient à tout le monde, ce n’est pas une propriété privée. »

« J’ai éliminé ceux qui ne voulaient pas jouer le jeu, explique encore le coach. Après la qualification pour la Coupe du monde en Afrique du Sud,

ils étaient des héros nationaux, ils ont touché le ciel. Mai, ils sont vite retombés sur terre. Aujourd’hui, la vedette de l’Algérie, c’est l’équipe.

 

Virées donc les grosses pointures, les cadors, qui avaient pris le melon après la qualification héroïque contre l’Egypte.

Le jeu de l’équipe devient plus fluide et les résultats sont là : Dix-neuf buts en neuf match alors qu’auparavant les joueurs avaient toute les peines du monde à mettre un but.

Le 14 octobre prochain, une victoire contre la Libye enverrait directement les Algériens en Afrique du Sud. Et c’est là bas que la première partie de la clause du contrat devra être remplie : une place en finale. Quant à la demi-finale de la coupe du Monde au Brésil, on peut toujours rêver….


Source

Link to comment
Share on other sites

Pour dire vrai ce mec ne manque pas d'ambitions.

Pour ma part la qualification a la CAN 2013 et une place en finale c'est fesable mais pour autant une place en demi finale pour la coupe du monde je trouve ca tiré par les cheuveux; n'empeche cet entraineur nous vend du reve on en a besoin avec toutes les difficultées ameres de la vie quotidienne donc pourquoi pas une finale meme remportée face a l'Esspagne"je sais je divague c'est la fatigue au boulot".

Salutations.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...