Jump to content
Hicham

L’Algérie ne forme plus de bons informaticiens «en grand nombre»

Recommended Posts

L’Algérie ne forme plus de bons informaticiens «en grand nombre»

 

informaticiens020_580_320.jpg

 

Le retard qu’accuse l’Algérie dans le domaine des TIC s’explique par son système d’enseignement qui doit être remis en cause et revu selon les nouvelles pédagogies. C’est la conclusion à laquelle est arrivé Nidhal Guessoum, un astrophysicien et docteur de l'Université de Californie à San Diego.

 

Dans un entretien accordé au site internet Maghreb-Emergent, celui qui a passé deux années en tant que chercheur au NASA Goddard Space Flight Center estime que les élèves algériens ont un niveau bas aussi bien en sciences qu’en mathématiques !

 

« Je ne crois donc pas que ce soit un problème limité aux maths et certainement pas une question de frilosité à l’usage des TIC. C’est un problème de pédagogie, de ressources, de formation et de remise à niveau des enseignants, de tailles de classes, de salaires et autres », a expliqué Nidhal Guessoum qui est actuellement professeur de physique et vice-doyen à l'Université américaine de Sharjah aux Émirats Arabes Unis.

 

Pour cet expert, l’Algérie continue certainement de former de bons mathématiciens et informaticiens, « bien que peut-être pas en grand nombre ».

« Pour les millions d’élèves que nous formons, réussissons-nous à leur inculquer la nature et la pratique des sciences et des maths de manière acceptable, qui mène à des inventions, des solutions aux problèmes techniques que nous rencontrons, à une plus grande curiosité et un esprit de découverte, à des publications scientifiques en nombre et en qualité, etc, etc. Il y a de nombreux indicateurs qui permettent de conclure objectivement qu’en Algérie et dans le monde arabe, nous ne réussissons pas dans cette mission », poursuit-il pour analyser une problématique qui semble complexe, mais urgente à traiter, car l’avenir des TIC et des sciences en Algérie est menacé si les mêmes méthodes d’enseignement sont encore reconduites dans les années à venir.

 

« Les méthodes d’enseignement, les conditions d’enseignement, la culture générale n’encouragent pas à la science » en Algérie, déplore enfin ce scientifique qui s’indigne lorsqu’il voit les autorités accueillir un joueur de football avec les honneurs mais pas « le scientifique qui fait une carrière brillante » !


Source

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam,

 

La toute 1ere phrase de l'article est fausse a mon avis... je pense que le Mr qui a fait cette étude n'a pas pris en compte une Variable avec un grand V; et c'est qu'il y a une volonté -au grand V aussi- de saboter le développement des NTIC par le régime en place, en plus d'une complicité -passive je dirais- des masses humaines (je ne crois pas que les algériens sont un peuple) due a plusieurs facteurs entre autre l'ignorance complexe, la pauvreté, la négligence des priorités, et la perte des repaires due a l’inexistence d'un projet national (qui une fois établi, va sans doute se refléter sur les NTIC je dirai même en 1er lieu)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ninox

pour développer le domaine des TIC en premier lieu il faut ouvrir le secteur a la concurrence , qui dis concurrence dis qualité et création de richesse ,emplois , mais malheureusement chez nous AT ne peux pas satisfaire ces clients parce-que la demande et de plus en plus , et leurs moyens humains et matériels sont très limités

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je ne partage pas du tout cet avis, dans toute promotion algérienne tu trouveras des génies dans tous les domaines. La preuve, dans le monde entier tu trouveras des Algériens formés dans des universités Algérienne et possédant de grand poste scientifique et de responsabilité, Le problème c'est qu'avant l'état ne payé pas bien et ne s'intéressé pas à ces cadres, donc les meilleurs partaient outre-mer cherchant une meilleure situation. Mais maintenant que la crise est partout dans le monde, l'algérien va resté ici et je pense que dans un dizaine d'année on verra un vrai changement.

Sinon pour le reste du peuple [(je ne crois pas que les algériens sont un peuple)] même s'il n'est pas très instruit, il reste fier et courageux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ninox

personnellement je connais une personne qui a fais ces études en Algérie, c'est un ingénieur en informatique puis il est parti au canada pour immigrer , après avoir mis les pieds la bas , imaginez vous il n 'a pas été retenus après plusieurs entretien dans plusieurs société le motif été les programmes étudiés sont anciens .

Share this post


Link to post
Share on other sites

je connais une Université qui forme des élites, la meilleure au monde où tout le monde de n'importe quel pays de n'importe quel race peut s'inscrire et gratuitement , c'est : Internet , la racine du savoir , la porte du futur !!!!

 

vous trouvez que votre enseignant est chiant à mourir où qu'il n'est pas à jour , un petit tour sur le web et hop le lendemain c'est vous qui faites le cours à sa place :D

 

évidemment que tous nos efforts ne servent à rien parce qu'on est entrain d'utiliser d'anciennes méthodes dans un monde sans scrupule qui ne permet aucun retard !

 

si vous avez des doutes sur ce que je raconte, prenez des enseignants en informatique Grade professeur dans n'importe quel Université algérienne, vous verrez que la majorité sont déjà dépassés et ne maitrisent plus les nouveautés , vous leur parlez des choses nouvelles ils sont largués , ils te parlent de l'architecture IBM et tout le blablabla non mais c'est fini tout ça !!!! et dans le domaine des Réseaux mazal ils utilisent les Classes IP's non mais c'est bon ça fait 20 qu'on est passé au CIDR qui utilise les MSR ...... etc

 

et sinon pas la peine que je parle des doctorants et professeurs qui savent même pas manipuler un pc.

 

L'Algérie n'est pas un pays en Retard ni un Pays en voie de Développement , c'est un Pays à l'arrêt du Développement !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon pour le reste du peuple [(je ne crois pas que les algériens sont un peuple)] même s'il n'est pas très instruit, il reste fier et courageux.

 

Juste une anecdote la dessus... ma phrase n'est pas a être lu dans un contexte négatif, je cite juste un fait qu'il y a pas un peuple dans ce pays, et c'est du essentiellement au manque d'un projet national...

 

Pour la fierté et le courage, et bien... disant la dessus, que c'est relatif!! très même... mais je pense que c'est tout un autre débat (espérant le voir posé sérieusement/objectivement dans le forum un jour)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Je n'avais aucune idée de cette information.
    • merci les amis, la marque dlink est décidément à fuir...
    • . Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.   Naissance et enfance   Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).   Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète. A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants. Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib. Jeunesse   L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).   Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam. Période de la da'wa   Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."   La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.           Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.         À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.  Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.   Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants.  Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer.  Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.   Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis.  Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est.  Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine.  L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.   Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave.  Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà.  De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire   Rachid Eljay : Fêter la Naissance du Prophète, Paix et Bénédictions sur lui (Mawlid) https://www.youtube.com/watch?v=gTgjvQEjry0&feature=emb_title     L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv   https://www.youtube.com/watch?v=ZyQtra3WzIU
    • non, il faut un routeur tout court et encore certains modeles precis uniquement
×
×
  • Create New...