Jump to content

CAN 2010 : le bus togolais mitraillé


diegol
 Share

Recommended Posts

Deux morts dans la délégation togolaise selon Romao

 

En direct sur RMC, Romao, joueur du Togo et de Grenoble a déclaré que deux membres de la sélection togolaise avaient trouvé la mort suite à l’attaque armée dont l’équipe a été victime hier.

RMC a joint Romao, le joueur de Grenoble et de la sélection togolaise. Ce dernier a affirmé que le bilan s’était alourdit après la fusillade dont a été victime l’équipe nationale du Togo : « « On vient d’apprendre que deux membres de la délégation sont décédés. » Hier soir, le bilan était d’un mort, le chauffeur angolais de l’un des deux bus. Aujourd’hui, il y aurait donc deux morts supplémentaires ce qui porterait le bilan à trois morts. Il s’agirait donc de membres du staff des Eperviers.

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99405/deux-morts-dans-la-delegation-togolaise-selon-romao/

 

 

Le bus de la sélection togolaise a été mitraillé ce vendredi à la frontière du Congo et de l’Angola, où doit commencer dimanche la Coupe d’Afrique des Nations.

 

 

 

Comme l'ont indiqué nos confrères de Football365, ce sont apparemment des rebelles qui ont mitraillé le bus des Togolais, qui venaient du Congo pour rejoindre l’Angola, lieu de la prochaine CAN (10-31 janvier). Plusieurs personnes ont été blessés, dont trois joueurs et le chauffeur du bus, qui se trouverait dans un état grave.

 

Joint par RMC Sport, l’attaquant du FC Nantes Thomas Dossevi nous a livré un témoignage effrayant. « Je vais bien mais des joueurs sont dans un sale état, a déclaré le joueur du FC Nantes. C’est de la folie. On est à l’hôpital (à Cabinda, dans le nord du pays). On s’est fait mitrailler comme des chiens. Ils étaient cagoulés, armés jusqu’aux dents. On est resté 20 minutes sous les sièges du bus. On arrivait du Congo où on était en stage. On rentrait en Angola pour préparer la CAN. C’est horrible. Il y avait une sécurité mais ça n’a pas suffit. Les joueurs sont dispatchés. Trois joueurs ont reçu des balles dans le ventre, le chauffeur a été touché. Ça s’est passé il y a deux heures à l’avant du bus. »

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99315/le-bus-du-togo-mitraille/

 

 

Le chauffeur de bus décédé

 

Le chauffeur de bus de la sélection du Togo est décédé après avoir été mitraillé par des rebelles, en passant la frontière de l'Angola.

 

L'information a été relatée par une source proche de la sélection togolaise. Le chauffeur de bus qui conduisait l'équipe du Togo en Angola est décédé après avoir été mitraillé par des rebelles. Il serait mort sur le coup.

 

http://www.goal.com/fr/news/2770/can-2010/2010/01/08/1733625/can-2010-le-chauffeur-de-bus-d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9

 

 

Togo : le chauffeur tué dans la fusillade

 

 

Le chauffeur du bus de la délégation de l'équipe du Togo qui a été mitraillé vendredi en Angola serait mort des suites de ses blessures. Si le défenseur togolais, Richmond Forson (Thouars FC), s'est montré rassurant sur l'état de santé des joueurs, son optimisme était nettement plus réservé quant à la situation de l'un des chauffeurs. "C'est le bus de bagages qui est passé avant nous et qui a pris le plus de balles car ils croyaient que nous étions dedans. Ils ont tiré vers le chauffeur de ce bus et je pense qu'il ne s'en est pas sorti, le pare-brise était cassé", a expliqué le latéral gauche sur Infosport.

 

http://news.maxifoot.com/info-108966_100108/football.php

 

 

Les FLEC/PM revendiquent l’attentat contre le Togo

 

Les Forces de Libération de l’Etat du Cabinda/Position Militaire, un groupe armé qui se bat pour l’indépendance du Cabinda, une enclave angolaise au Congo, ont revendiqué le mitraillage des deux bus de la délégation togolaise.

 

Le document est signé « Rodrigues Mingas, secrétaire général des FLEC/PM, Forces de Libération de l’Etat du Cabinda/Position Militaire ». Ce communiqué de presse n°0041-SG-FLEC/PM JAN 10 revendique explicitement l’attentat dont a été victime la délégation togolaise à son entrée sur le territoire angolais, dans la Province de Cabinda.

 

Joint par RMC Sport, le secrétaire général du mouvement, Rodrigues Mingas a réaffirmé la revendication de l'attentat et expliqué : « La CAF (Confédération africaine de football) a été avertie à plusieurs reprises que le territoire était en guerre. Elle avait tous les documents expliquant cela et n’a pas voulu tenir compte des avertissements. Elle doit en assumer la responsabilité. Nous ne sommes pas des rebelles mais un mouvement politique et militaire originaire de Cabinda. Ce ne sont pas de rebelles mais des résistants. Le Cabinda est un territoire occupé illégalement pas l’Angola et nous nous battons pour la libération de ce territoire. »

 

 

De manière très inquiétante, le communiqué s’achève par cette phrase : « Cette opération commando n’est que le début d’une série d’actions ciblées qui va se poursuivre sans arrêt sur l’ensemble du territoire du Cabinda. »

 

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99336/les-flec-pm-revendiquent-l-attentat-contre-le-togo/

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99336/les-flec-pm-revendiquent-l-attentat-contre-le-togo/#photos

 

Akakpo hors de danger

 

Blessé par balle lors de l’attaque dont a été la cible le bus togolais, Serge Akapko a été opéré il y a quelques minutes en Angola. L’intervention s’est déroulée avec succès et il serait désormais hors de danger.

 

Enfin une bonne nouvelle en provenance d’Angola. Pris pour cible au même que titre que tous ses coéquipiers par des rebelles, Akapko a été transporté dans un état très grave vers un hôpital pour une intervention chirurgicale. Il a été opéré et serait à présent hors de danger. C’est ce qu’a assuré il y a quelques minutes le club dans lequel évolue le joueur, en l’occurrence le FC Vaslui.

 

http://www.goal.com/fr/news/2770/can-2010/2010/01/08/1733824/can-2010-akakpo-hors-de-danger

 

Richmond Forson: «On a vu la mort en face»

 

INTERVIEW - Le défenseur de l'équipe du Togo était dans le bus mitraillé vendredi après-midi...

Deux joueurs grièvement blessés, trois membres du staff touchés ainsi que le chauffeur du bus. Voilà le bilan de l'attaque à la mitraillette essuyée par la sélection du Togo à son arrivée en Angola où se dis**** la Can à partir de dimanche. Présent dans le bus vendredi après-midi, le défenseur Richmond Forson revient sur cet incident pour 20minutes.fr...

 

Pouvez-vous nous décrire ce qu’il s’est passé exactement à votre arrivée en Angola?

 

On a été pris en embuscade à 300m de la sortie des douanes en Angola, ça a duré une demi-heure. Ils nous ont tiré dessus. Ils ont tiré beaucoup de balles sur le bus des bagages qui était à l’avant. Ils devaient croire qu’on était dedans. Les soldats qui nous escorté ont réussi à repousser les terroristes et à nous escorter jusqu’à l’hôpital.

 

Y a-t-il des blessés?

 

Oui Dodo, notre gardien est touché aux jambes. Serge Akakpo, qui joue en Roumanie, est touché au rein. Il a perdu beaucoup de sang, c’est grave. Notre attaché de presse, lui, est blessé au bras. C’est moi qui l’ai bandé dans le bus. La balle a percé son bras. Notre entraîneur des gardiens et notre médecin sont aussi touchés aux jambes.

 

Vous avez cru mourir lors de cette attaque?

 

Plus que ça… On a vu la mort en face. Ça tirait, puis ça se calmait. Puis deux minutes après ça retirait. On s’est tous couchés au sol, les uns sur les autres, parce qu’il n’y avait pas assez de place dans le bus. Il y en a qui priaient. Les autres parlaient aux blessés.

 

La CAN doit-elle être annulée, selon vous?

 

Quelle soit annulée ne nous regarde pas. Mais nous, ce serait mieux qu’on rentre chez nous. Si la CAN doit continuer, elle continue, ce n’est pas notre problème. Si certains veulent rester parce qu’ils s’en foutent, c’est leur problème. Mais pour nous, ça Ça ne va pas être facile. On ne réalise pas ce qu’il s’est passé.

 

http://www.20minutes.fr/article/375068/Sport-Richmond-Forson-On-a-vu-la-mort-en-face.php

 

La CAN aura lieu

 

La confédération africaine de football (CAF) a confirmé vendredi à l’AFP que la Coupe d’Afrique des Nations 2010 en Angola aura bien lieu.

 

Après l’attaque du bus togolais par des tirs de mitraillette ce vendredi, qui a fait un mort et neuf blessés, la CAF a organisée une réunion de crise à l’issue de laquelle elle a décidé de maintenir la compétition.

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99353/la-can-aura-lieu/

 

 

Terreur sur la CAN 2010

Le Togo sur le départ

 

 

Selon nos informations l’équipe nationale du Togo est à l’aéroport prête à rejoindre Lomé.

Le possible forfait du Togo était dans les têtes suite à l’attaque armée qu’ont subie les éperviers hier dans la province du Cabinda. Ce forfait semble prendre forme à 24 heures du début de la Coupe d’Afrique des nations. Selon nos informations, l’ensemble de l’équipe togolaise se trouve dans un aéroport angolais, prêt à grimper dans un avion pour rejoindre le Togo et sa capitale Lomé.

 

 

 

ANGOLA : Trois membres de l'équipe du Togo auraient été tués dans l'embuscade

 

Trois membres de l'équipe du Togo ont été tués dans l'embuscade de vendredi, ainsi que leur chauffeur angolais, selon la correspondante de FRANCE 24 au Togo, qui cite des sources concordantes.

 

http://www.france24.com/fr/node/4120225/tab/all-wire

Edited by diegol
Terreur sur la CAN 2010 Le Togo sur le départ
Link to comment
Share on other sites

je me demande qui est cet abruti qui a accepté de faire jouer cette coupe en Angola un pays qui viens tout juste de sortir d'une guerre civile sanglante . on arrête pas de faire une mauvaise réputation au sport africain et a l'Afrique en général .

 

heureusement qu'il y a pas eux de morts .

Link to comment
Share on other sites

Même les autres équipes y compris la nôtre, déjà traumatisée, ne se sentiront pas rassurés après ça. C'est vrai que l'Angola est un pays réputé dangereux, des politiciens ont sans doute voulu lui donner sa chance, mais là c'est raté.

Link to comment
Share on other sites

info express

LA CAN AURA BIEN LIEU MALGRE L'ATTAQUE DU BUS TOGOLAIS

 

sur l'interview du chef des rebelles (sur Infosport) il a dit qu'il a rien a avoir avec le TOGO c un bus au hazard ca aurait pu etre des Ivoirien ou Angolais ( ou bien Algeriens donc) il a dit aussi cette region est en guerre avec l'Angola et qu'il yora d'autres attaques a l'avenir jusqu'a avoir l'independence

il regrette les Togolais qu'il aime bien ( il est Fan d'Adebayor entre autre) mais il a dir que la fin justifie les moyens et que dans la guerre tout les coups sont permis

Link to comment
Share on other sites

  • Administrators

Aux dernières nouvelles :

Le Togo vers le forfait

 

Selon la BBC, le Togo ne prendra part à la CAN. Traumatisés par l'attaque dont ils ont été victimes, les joueurs ont décidé de rentrer. Deux membres du staff sont décédés. Certaines sources annoncent aussi celui du gardien Kodjovi Obilale, ce qui ferait 4 morts. Suivez l'évolution de la situation.

 

15h42: La situation est vraiment confuse en Angola. Alors que Jonathan Ayité, joueur du Togo, avait annoncé à RMC le décès de son coéquipier et gardien Kodjovi Obilale, d'autres sources annoncent que le joueur aurait finalement été transféré vers l’Afrique du Sud pour être hospitalisé en soins intensifs. Les trois décès confirmés pour l'instant sont celui du chauffeur du bus, du chargé de communication Stanislas Ocloo et de l'entraîneur adjoint Abalo Amelete.

 

15h12: Selon RMC, le gardien de Pontivy et du Togo Kodjovi Obilalé serait décédé également ce qui en ferait la 4e victime de l'attaque contre les Togolais à leur arrivée en Angola. Un forfait des Eperviers est de plus en plus probable. Pour le joueur du Togo Jonathan Ayité, l'équipe n’ira pas plus loin. "Il est mort et même si on ramène le président et même Obama, on part de suite, on rentre chez nous. Le Ghana et la Côte d’Ivoire sont solidaires avec nous." Si d'autres équipes se retirent de la CAN, elle pourrait être purement et simplement annulée.

 

15h00: Un départ de l'équipe du Togo de Cabinda en avion n'était "pas prévu pour l'instant", a déclaré à l'AFP un membre de la délégation de la Confédération africaine. "Ce n'est pas prévu pour l'instant et jusqu'à preuve du contraire", a déclaré Kodjo Samlan, chargé de presse pour le Togo par la CAF.

 

14h10: Selon la BBC, les Togolais seraient en direction de l'aéroport pour rentrer. Le capitaine de la sélection Emmanuel Adebayor avait annoncé dès vendredi que les joueurs n'avaient pas envie de jouer. " La plupart ont envie de rentrer, retrouver leur famille. Ils ont vu la mort, comment voulez-vous qu'ils trouvent le sommeil?" Les organisateurs ont déjà annoncé que la compétition se poursuivrait, même si le Togo se retirait. Mais les autres formations qui évoluent à Cabinda (Côte d'Ivoire, Ghana et Burkina Faso) sont "invitées" par la délégation togolaise à boycotter la compétition. On en saura plus au fil de la journée et de l'arrivée des informations.

 

14h00: Le bilan de l'attaque s'est alourdit dans la nuit mais on vient seulement de l'apprendre. "Le chargé de communication Stanislas Ocloo et l'entraîneur adjoint Abalo Amelete ont rendu l'âme à quatre heures au petit matin", a dit Kodjo Samlan, chargé de presse pour le Togo par la Confédération africaine et arrivé samedi matin à Cabinda avec la délégation de la CAF. Sky Italia évoque même un troisième décès mais celui d'un joueur cette fois. Pour l'instant, rien n'est officiellement confirmé. Ni par les organisateurs, ni par la Confédération africaine. Toute fois, il semble de plus en plus évident que le Togo va déclarer forfait pour la compétition.

 

Source : http://fr.arabia.eurosport.com/football/can/2010/le-togo-vers-le-forfait_sto2177101/story.shtml

Link to comment
Share on other sites

Ayité annonce « la mort d’Obilalé et le retrait du Togo de la CAN »

 

Selon nos informations, et après avoir joint Jonathan Ayité, Kodjovi Obilalé, gardien de Pontivy et du Togo, serait mort de ses blessures. D'autres sources indiquent qu'il serait vivant et en transfert vers l'Afrique du Sud.

Confirmez-vous le décès du gardien du gardien de Pontivy, Kodjovi Obilalé ?

Oui, il est mort, ainsi que notre entraîneur adjoint et notre attaché de presse. Ils sont morts tous les trois (en plus du chauffeur de bus, ndlr).

 

Avez-vous déjà pris votre décision de rester ou partir ?

La décision est prise, on rentre ! Ils peuvent appeler qui ils veulent, le président de la République ou même Obama, on rentre au pays. C’est clair, net et précis. C’est impossible de continuer la compétition. Je confirme que le Togo rentre chez lui et je pense que d’autres équipes vont faire la même chose. On est en contact avec le Ghana et on discute avec certains Ivoiriens. Ils compatissent et vont être solidaires avec nous. Si on part à midi, ils partent à 13h00. Je ne sais quels pays vont rester mais je leur souhaite bon courage. C’est inadmissible de créer un centre olympique dans une ville qui est encore en guerre. Ça nous est arrivé à nous mais ça aurait pu arriver à une autre équipe.

 

Vous en voulez aux autorités d’avoir organisé des rencontres au Cabinda ?

Le problème est déjà là. Dans une zone à risques, on prend des précautions. On n’attend pas de savoir quand ils (les rebelles) vont sortir ou pas. Leur seul moyen de se faire entendre était de se servir d’une compétition médiatisée comme la CAN 2010. En plus on nous accuse d’avoir traversé le Congo en bus mais le Burkina l’a fait lundi mais ils ont eu plus de chance. Il faut que les autorités arrêtent de minimiser la chose. Il faut dire la vérité et arrêter de confirmer les choses.

 

 

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99412/ayite-annonce-la-mort-d-obilale-et-le-retrait-du-togo-de-la-can/

Link to comment
Share on other sites

Un avion officiel togolais a atterri à Cabinda

 

On ne sait pas encore s’il ramènera les joueurs au pays. Une réunion doit se tenir avant la fin de l’après-midi pour décider si le Togo jouera ou non la CAN 2010.

Parti ce matin de Lomé, l’avion officiel togolais a fait une escale à Pointe-Noire (Congo) pour récupérer le reste de la délégation des Eperviers encore sur place. Les Togolais avaient en effet préparé la compétition dans la grande ville portuaire congolaise. L’avion a ensuite pris la direction de Cabinda, où il a atterri vers 15h heure française, selon l’envoyé spécial de RFI dans l’enclave angolaise, joint par RMC Sport. A son bord notamment, le ministre togolais des Sports et des officiels de Lomé. Arrivée également à Cabinda, une délégation de la Confédération Africaine de Football emmenée par le président Issa Hayatou, et une autre d’officiels angolais. Après avoir rendu visite au gouverneur de la province, les officiels doivent se rendre à la « Villa Olympique » où résident l’équipe togolaise et ses trois adversaires théoriques (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana). Une réunion entre les différentes parties doit avoir lieu avant la fin de l’après-midi pour répondre à trois questions. Le Togo va-t-il quitter la CAN ? Les autres équipes du groupe B vont-elles boycotter à leur tour la compétition ? Sinon, les matchs du groupe B auront-ils lieu malgré tout à Cabinda ?

 

http://www.rmc.fr/edito/sport/99419/un-avion-officiel-togolais-a-atterri-a-cabinda/

Link to comment
Share on other sites

  • Administrators

Le Togo repart dimanche

 

570394-7063485-317-238.jpg

 

Hubert Velud, sélectionneur du Togo, a annoncé que son équipe rentrait au pays dimanche. Un peu plus tôt, le gouvernement togolais avait demandé à l'équipe nationale de quitter l'Angola après la fusillade qui a officiellement entraîné la mort de deux personnes (bilan provisoire).

Le Togo est sur le départ et ne disputera pas la Coupe d'Afrique des Nations. C'est désormais une certitude. Hubert Velud, sélectionneur français des Eperviers, l'a affirmé à l'AFP : "On part dimanche matin, mais on ne sait pas encore à quelle heure." Quelques heures auparavant, le gouvernement togolais, via son porte-parole et ministre de l'administration territoriale, Pascal Bodjona, demandait solennellement à la sélection nationale de quitter l'Angola et de rentrer à Lomé : "Le gouvernement togolais a décidé de rappeler son équipe. Nous ne pouvons pas continuer dans cette circonstance de drame la compétition de la CAN. Cela a été nécessaire parce que les joueurs sont sous le choc."

Tout ceci intervient une journée après la fusillade qui a couté la vie à deux membres du staff togolais (ndlr : le chargé de communication Stanislas Ocloo et l'entraîneur-adjoint Abalo Amelete) et peut-être celle du chauffeur du bus. Le gardien de but Kodjovi Obilalé, blessé par balles aux reins et à l'abdomen, a lui été transféré samedi à Johannesburg, et doit être opéré. L'équipe franchissait la frontière entre le Congo-Brazzaville et l'Angola quand le drame s'est produit.

Le départ du Togo était devenu inéluctable. L'équipe nationale n'avait évidemment plus le coeur à disputer la compétition, dont l'ouverture est prévue dimanche. "Je suis de retour avec mes équipiers dans notre centre d'entraînement du Cabinda, mais nous voulons tous rentrer", avait d'ailleurs expliqué le milieu Moustapha Salifou sur le site officiel de son club, Aston Villa. Emmanuel Adebayor, star de l'équipe, était de son côté annoncé comme partant quelques heures plus tôt par Manchester City.

 

D'autres à venir ?

 

Le Togo pourrait être imité par d'autres équipes. Selon plusieurs sources, le Cameroun, le Ghana et la Côte d'Ivoire auraient également fait part de leur intention de se retirer de la CAN. Didier Drogba, capitaine de la Côte d'Ivoire, aurait dit aux Togolais: "Après ce qui vous est arrivé, la fête est finie". Un départ de ces trois nations mettrait en péril la compétition qui, quoi qu'il arrive, est d'ores et déjà gâchée.

Si le Togo est seul à partir, il pourrait être remplacé par le Maroc. En effet, une équipe qui se retire "avant le début du tournoi final après avoir obtenu sa qualification est remplacée par l'équipe qui la suit dans le classement de son groupe. Sinon, le groupe auquel appartient l'équipe ayant déclaré forfait sera composé de trois équipes", mentionne le règlement de la CAN. Cela semble cependant improbable, compte tenu des délais et de la situation.

 

Source : http://fr.arabia.eurosport.com/football/can/2010/le-togo-repart-dimanche_sto2177429/story.shtml

Link to comment
Share on other sites

  • Administrators
et notre délagation temma aucune réaction ? ni soutiens ni rumeur de se retirer ni rien ?

Voici la réaction de deux joueurs de notre EN :

 

CAN 2010 : Rafik Saïfi «Réussir nos débuts»

 

Le milieu international algérien d'Al Khor (D1 qatarie), Rafik Saïfi, estime que la sélection algérienne est prête pour réussir son retour en Coupe d'Afrique des Nations, à deux jours du coup d'envoi de la 27é édition de la CAN en Angola (10-31 janvier).

 

«J'estime que nous sommes prêts pour entamer cette compétition et jouer notre va-tout jusqu'au bout, d'autant que nous étions absents lors des deux dernières éditions de la CAN. Nous devons fournir les efforts nécessaires pour essayer de réaliser un bon parcours», a affirmé Saïfi dans une déclaration à l'APS peu après l'arrivée de la sélection algérienne jeudi à Luanda.

 

L'un des plus anciens capés de l'équipe nationale, s'attend par ailleurs à une mission difficile de l'Algérie, dans un groupe qui comprend le pays organisateur, le Mali, et le Malawi.

 

«A ce stade de la compétition, toutes les équipes ont des chances égales pour passer au second tour. Pour notre part, on ne compte pas lésiner sur les efforts pour essayer d'abord de passer le premier tour, et gérer ensuite le reste du tournoi match par match», a-t-il ajouté.

Concernant le premier match de l'Algérie durant cette CAN, face au Malawi, le 11 janvier au stade de Luanda, Saïfi relève l'importance de gagner cette rencontre pour la suite du parcours.

«Dans ce genre de rendez-vous, il est indispensable de bien entamer le tournoi, dans l'objectif de continuer le reste du parcours en toute sérénité et éviter ainsi de se mettre dans une situation défavorable. Ce match face au Malawi est déjà décisif pour nous et on est obligé de bien le négocier».

Revenant sur le stage préparatoire effectué dans la région du Castellet (France), Rafik Saïfi s'est dit satisfait du travail accompli sous la houlette du sélectionneur Rabah Saadane, et des conditions dans lesquelles se trouvait l'équipe nationale.

 

«Ce stage nous a été très bénéfique sur tous les plans. Nous avons bien travaillé avec le souci d'être prêt pour le tournoi. En ce qui me concerne je me suis complètement rétabli et j'ai intégré le groupe. Pour ce qui est de ma participation au match face au Malawi, ça dépendra du choix du staff technique», a-t-il conclu.

Source : APS

 

CAN 2010 : Matmour «Pas le droit de décevoir»

 

Le milieu international algérien de Borussia Moenchengladbach (D1 allemande), Karim Matmour, estime que la mission des Verts, lors de la 27é édition de la coupe d’Afrique des nations (CAN-2010), prévue en Angola du 10 au 31 janvier, sera «difficile» et que les joueurs ne doivent pas décevoir les supporters algériens.

 

«Nous sommes très conscients de la difficulté de notre tâche durant cette CAN. Si nous devons aller loin dans ce rendez-vous, il faudrait jouer sur notre véritable valeur», a déclaré à l’APS Matmour, qui pendra part par l’occasion à la première coupe d’Afrique de sa carrière.

 

«Je suis en train de vivre un moment exceptionnel. Prendre part à une compétition d’une telle envergure est un honneur pour n’importe quel joueur. De mon côté, je tâcherai de donner le meilleur de moi-même, d’autant que je suis très motivé pour réaliser un bon tournoi», a-t-il ajouté.

 

Concernant les chances de la sélection algérienne lors de cette épreuve continentale, après quatre ans d’absence, le milieu algérien reste confiant mais prudent. «Nous sommes là pour tout : d’abord honorer le football algérien et saisir la moindre chance qui se présente pour aller le plus loin possible. Les choses sérieuses ont commencé pour nous dès que nous avons mis les pieds à Luanda et ce n’est pas la concentration et le respect de l’adversaire qui va nous faire défaut. Notre souci actuel est de ne pas décevoir nos fans qui vibrent toujours au rythme de notre qualification pour la Mondial», a affirmé Matmour.

 

Les Verts évolueront à la CAN dans le groupe A en compagnie du pays organisateur, le Mali et le Malawi. «Il n y’a pas de groupe facile à ce stade de la compétition. Tout reste possible. L’Angola va jouer chez lui et c’est déjà un avantage. Le Mali reste le Mali avec sa pléiade de bons joueurs, alors que le Malawi est un adversaire à prendre très au sérieux».

 

Revenant sur le stage préparatoire qui s’est déroulé au Castelet (France), le joueur sélectionné à 16 reprises, estime qu’il a été «bénéfique» sur tous les plans.

 

«Nous avons effectué un excellent travail, à travers lequel nous avons ciblé tous les aspects. Je peux vous dire que nous sommes fin prêts pour aborder la compétition dans les meilleures conditions, surtout qu’une grande détermination nous anime pour réussir notre retour parmi l’élite africaine», a-t-il confié.

 

L’Algérie entamera le tournoi lundi face au Malawi au stade du 11 novembre de Luanda. Matmour qualifie cette rencontre de «décisive».

 

«Dans ce genre de rendez-vous, il est primordial de réussir nos débuts. Cela va de l’état d’esprit du groupe pour la suite du parcours. Je considère le Malawi comme un adversaire de gros calibre dont il faudra se méfier. Pour moi, ce match est le plus important de la compétition».

 

Karim Matmour a enregistré sa première sélection le 7 février 2007, à l’occasion du match amical disputé face à la Libye (1-1) au stade du 5-Juillet.

Source : APS

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...