Jump to content

Pourquoi l’Algérie n’explose pas


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

Pourquoi l’Algérie n’explose pas

 

Vendredi 23 décembre à 9:13

 

Manifestation-%C3%A0-Alger-photo-lexpress.fr-12-02-11.jpg

Comment se fait-il que les Algériens ne déclenchent pas eux aussi leur révolution?

 

Il y a quelques semaines, un ami tunisien m’a posé la question suivante: «Comment se fait-il que les Algériens restent tranquilles et qu’ils ne déclenchent pas eux aussi leur révolution?». Je n’ai pas été surpris par cette question. Depuis la chute du régime de Ben Ali et la propagation du vent de révolte aux quatre coins du monde arabe, l’Algérie fait figure d’exception pour ne pas dire d’énigme. Le fait qu’un peuple réputé frondeur, bagarreur et, surtout, insatisfait de son sort, se tienne en dehors d’un large mouvement de contestation qui est en train de redessiner la carte géopolitique de l’Afrique du nord et du Proche-Orient est effectivement source d’interrogation pour nombre d’observateurs.

Le poids de la guerre civile

 

J’ai répondu à cet ami en lui rappelant cette autre question qu’il me posait sans cesse au milieu des années 1990. «Comment se fait-il que les Algériens s’entretuent ainsi?» me demandait-il alors, horrifié par les massacres et les attentats qui ensanglantaient alors mon pays. Il est en effet impossible d’analyser la situation algérienne actuelle en faisant abstraction des conséquences d’une décennie de violences et de destructions (1990-2000). Il est d’ailleurs étonnant de voir à quel point cette thématique est aussi peu présente dans les articles concernant la relative tranquillité de la scène algérienne.

 

Le traumatisme a pourtant été profond et c’est toute une société, épuisée et marquée dans sa chair, qui souffre de troubles post-traumatiques. Dès lors, on ne peut pas s’étonner de voir que le Printemps arabe ne touche pas (ou si peu) l’Algérie. Contrairement à leurs voisins, qu’il s’agisse des Tunisiens ou des Libyens, ou de leurs cousins Egyptiens ou Syriens, les Algériens connaissent le prix sanglant d’une transition qui tourne (très) mal. Nombre d’entre eux se disent que mieux vaut la situation actuelle, fut-elle mauvaise, qu’une nouvelle flambée de violence. A cela s’ajoute l’impact de ce qui s’est passé en Libye où, au final, la contestation du régime de Kadhafi a débouché sur une intervention étrangère et sur le morcellement d’un pays désormais en proie à l’ordre musclé des milices. Un scénario dont ne veulent absolument pas des Algériens unis par un nationalisme des plus ombrageux.

 

C’est donc instruit par une expérience douloureuse que ces derniers se réfugient actuellement dans une position attentiste. Précisons au passage que l’Algérie connaît tout de même un mouvement continu de protesta depuis près de dix ans. Pas un jour ne passe dans ce pays sans que, quelque part, des manifestants, ne se frottent aux forces de l’ordre. Architectes, médecins, aveugles, cancéreux, gardes-champêtres, employés de l’administration fiscale, tous ont battu le goudron pour réclamer leurs droits. Cela explique pourquoi il n’existe pas (encore) de mouvement national de protestation puisque les revendications exprimées sont souvent d’ordre corporatistes (augmentation de salaires, amélioration d’un statut administrative, allègement des programmes universitaires, accès aux soins…) ou sociales (demande de logements ou d’emplois).

 

Mais ce qui s’est passé dans les années 1990 n’explique pas tout. Il faut aussi rappeler le fait que le pouvoir algérien a les moyens d’acheter la paix sociale. Avec 175 milliards de dollars de réserve de change, il a une marge de manœuvre confortable dont ne disposaient pas Ben Ali ou Moubarak. De fait, c’est un peu comme si le pouvoir et la population étaient engagés dans un grand marchandage à propos de la redistribution de la manne pétrolière et gazière, unique ressource d’exportation d’un pays incapable de diversifier son économie. «Je ne t’aime pas mais si tu me cèdes un peu plus d’argent, alors tu auras encore la paix», tel semble être le message adressé par la population au régime.

Les Algériens ne font pas confiance à l’opposition

 

Ceci étant précisé, il reste tout de même à savoir si les Algériens ont vraiment envie du changement. Veulent-ils eux aussi leur «Printemps»? A lire la presse algérienne, notamment d’expression française, la réponse est totalement positive. Face à une volonté de changement qui serait partagée par une grande majorité de la population, le pouvoir algérien est accusé par nombre d’éditorialistes et de chroniqueurs de déployer des stratégies dilatoires pour empêcher le peuple de se mobiliser pour obtenir ce qu’il souhaite, à savoir un nouveau régime. A la longue, ces articles et ces éditoriaux forment une longue chaîne d’incantations monocordes où seul le pouvoir, qu’il s’agisse du président Boùteflika ou des services de sécurité dirigés par le général Tewfik, sont pointés du doigt. Il va s’en dire que ces mises en causes sont souvent justifiées surtout lorsqu’elles concernent le blocage politique du pays. Mais, à force d’ignorer d’autres pistes, elles prennent de plus en plus la forme de lamentations lacrymales dont le seul intérêt est de «refroidir le cœur», expression algérienne qui signifie calmer une colère ou évacuer une frustration, sans pour autant modifier la donne.

Plus à perdre qu’à gagner d’un bouleversement du paysage politique

 

Je pense que si les Algériens restent absents du champ de la contestation politique, c’est aussi parce que nombre d’entre eux – outre ce qui a été exposé précédemment – considèrent qu’il n’est pas dans leur intérêt que la situation change. Certes, ils sont malheureux (qui ne l’est pas en Algérie?). Certes, ils savent que les choses pourraient aller mieux. Mais, au fond d’eux-mêmes, ils préfèrent le statu quo. Les uns estiment qu’ils auraient plus à perdre qu’à gagner d’un bouleversement du paysage politique, notamment sur le plan matériel (on fait de très bonnes affaires en ce moment en Algérie). Les autres, et c’est là où, à mon sens réside l’une des explications majeures de l’apathie algérienne, ne voient pas où se situe l’alternative et disent même ignorer si elle existe.

L’opposition politique brille par son silence

 

Car, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opposition politique, notamment celle qui n’appartient pas au camp isla.miste, brille par son silence et son incapacité à se faire entendre. Certes, le pouvoir ne lui facilite pas la tâche, notamment parce qu’il verrouille les médias lourds comme la télévision. Mais, l’impression que donne cette opposition, c’est qu’elle attend qu’on l’autorise à prendre la parole et à faire entendre sa voix. On dirait qu’elle attend que le pouvoir lui concède quelques morceaux du festin et qu’elle craint par-dessus tout de prendre ses responsabilités de peur de subir le même sort que d’autres oppositions dans le monde arabe (exil, emprisonnement,…).

 

En réalité, comme me l’a dit un jour l’éditorialiste K. Selim du Quotidien d’Oran, «Ce sont les journalistes algériens qui font de la politique à la place des politiciens y compris ceux de l’opposition. Ce sont les journalistes algériens qui analysent et avancent des propositions. Les politiciens, eux, se taisent et ce n’est pas normal. Notre boulot devrait être de commenter leurs propos, pas d’offrir des analyses à leur place!». Un silence qui, disons-le ouvertement, ne relève pas uniquement de la peur du régime mais aussi d’une incompétence certaine. Ni articles, ni analyses, et encore moins de livres, l’opposition algérienne se caractérise par une absence de production d’idées qui conforte nombre d’Algériens dans l’idée que mieux vaut encore le système actuel. Voilà donc un autre obstacle au changement en Algérie et ce ne sera pas l’un des plus faciles à franchir…

 

source

Link to post
Share on other sites

ok faire une révolution en algérie pour ??? changer de président ? bein ils raméneront un président encore pire que bo^^^^^ika bien que bo^^^^^ika a fait de très bonne chose dans notre pays mais ce n'est pas lui le responsable de notre perte c'est plus ceux qui travaillent avec lui !

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
ok faire une révolution en algérie pour ??? changer de président ? bein ils raméneront un président encore pire que bo^^^^^ika bien que bo^^^^^ika a fait de très bonne chose dans notre pays mais ce n'est pas lui le responsable de notre perte c'est plus ceux qui travaillent avec lui !

 

lire l'histoire de l'algerie prouvent que notre révolution date de disaine d’année ....

par contre je suis pour une nouvelle révolution :D .... une révolution d"internet une marche contre AT :D

 

J'hésite entre pleurer ou rire !!!

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

on est en 2012 ya nass maintenant on compare celui qui a le débit le plus haut machi celui qui porte un beau costume ..... donc du 100 Mbps en algérie et 80% de nos problèmes se régleront , parce que autre chose c'est une question d'éducation , on peu rien faire contre les gens !!!

 

on vie dans un pays où le piratage est légal , même dans les journaux on nous donne des conseils comment pirater des chaînes TV gratuitement alors svp qu'elle pays fait ça ? en france tu payes tout même pour téléchargé en haut débit tu dois payer !!!!

Edited by Hicham
Link to post
Share on other sites
  • Moderators
el hamdoulah ma 3endna ou ma khesna pourquoi exploser

 

elhamdulillah >>> ca d'accord alhamdulillah 3la koul hal

 

ma 3endna >>> ??? comment ça? on a 180 milliard de dollars dans notre compte!

 

ma khesna >>> quoi? non Mr. on a 3 millions de pauvres (

 

pourquoi exploser >>> On est deja dans un pays explosé... ça fera pas une différence si on explose une fois de +... sauf pour les gens du régime!

Edited by el-farouk
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
on est en 2012 ya nass maintenant on compare celui qui a le débit le plus haut machi celui qui porte un beau costume ..... donc du 100 Mbps en algérie et 80% de nos problèmes se régleront , parce que autre chose c'est une question d'éducation , on peu rien faire contre les gens !!!

 

on vie dans un pays où le piratage est légal , même dans les journaux on nous donne des conseils comment pirater des chaînes TV gratuitement alors svp qu'elle pays fait ça ? en france tu payes tout même pour téléchargé en haut débit tu dois payer !!!!

 

que fait ce commentaire dans ce topic ?!

Link to post
Share on other sites
la question c'est ... que fait-tu toi sur ce Topic ??

haud débit vs beau costume => c'est quoi ce délire

100mbps qui régle 80% des problemes des algeriens => de quel problemes tu parle télécharger un film en moins de 10mn? jouer a battelfield sans lag? et tu te permet avec des super stats faites sur toi et tes deux copain de dire que c'est le probleme de 80% (qui veut dire il reste 20% pour le logement , le travail , le salaire , l’éducation , la sécurité, la santé, ... )

le piratage est légal => qui ta dit ça ? y'a t'il un text de loi qui légalise le piratage? le piratage est puni par la loi seulement c'est pas appliquer c'est donc pas légal (grande différence)

en france pour télécharger en haut débit tu dois payer => tu dois payer quoi? le haut débit? parce que tu ne le paye pas ici?

 

 

en gros tu délire mon pauvre , ce topic parle plus de politiques en algerie qu'autre choses , et toi tu nous sort tes problemes "devant pc" , relis toi et dit moi aprés qui fait erreur de topic.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
haud débit vs beau costume => c'est quoi ce délire

en gros tu délire mon pauvre , ce topic parle plus de politiques en algerie qu'autre choses , et toi tu nous sort tes problemes "devant pc" , relis toi et dit moi aprés qui fait erreur de topic.

 

je me suis relu et oui ta effectivement Raison , le Haut Débit réglera 90% de nos problèmes au lieu de 80% , l'erreur est humaine !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

merci pour ce topic fort intéressant,

pour mon opinion sur le sujet.

pourquoi les algériens non pas explosé et déclencher une révolte, c'est simple, je dirai bien que la décennie noire a fait son effet sur le printemps arabe, en plus l'état algérienne fait des efforts considérable par des mesures politique ayant pour but de calmer les esprits par des crédits bonifier pour les jeunes chaumeures disons pour leurs donnés la chance de trouver un emploi.

Link to post
Share on other sites

Mon opinion sur le sujet c'est que le peuple algérien en a marre des révolutions :

01- Contre la colonisation

02- Printemps berbère

03- Octobre 88

04- Révolution contre le terrorisme

05- Second printemps bèrbère.

 

Je pense qu'il a assez donné et qu'il n'a rien reçu en retours .

Link to post
Share on other sites

la révolution doit commancer par le bas de la piramide, c'est a dire le peuple, éduquer les enfants et la jeunesse sur des bases moral et religieuses, pour qu'il deviendront un bon peuples et des bon dirigants ce qui conduira forcément a un changement du haut de la piramide

a moins qu'il faudra révolutionner le haut pour changer le bas a travers un nouveau programme d'éducation :)

Link to post
Share on other sites

Salam Alikom

 

pour moi, c'est parce qu’il y a encore dans notre Bled des vrais musulman pieux, qui implorent toujours Allah de protéger notre pays et nous algériens.

 

c'est a cause de vous, qui ayant l’habitude de dire AMINE après l'imam a la fin de la khotba du vendredi , vous priez Allah de nous protéger des touts les malheurs de ce bas monde.

 

Qu'Allah vous garde tous.

Link to post
Share on other sites
  • Moderators
Salam Alikom

 

pour moi, c'est parce qu’il y a encore dans notre Bled des vrais musulman pieux, qui implorent toujours Allah de protéger notre pays et nous algériens.

 

c'est a cause de vous, qui ayant l’habitude de dire AMINE après l'imam a la fin de la khotba du vendredi , vous priez Allah de nous protéger des touts les malheurs de ce bas monde.

 

Qu'Allah vous garde tous.

 

Donc l'algerie ressemble au paradis, et n'a guerre besoin d'une revolution/correction du chemin pour s'ameliorer? on est bien, et on a pas de problèmes graves a regler dans l’immédiat?

Link to post
Share on other sites
Donc l'algerie ressemble au paradis, et n'a guerre besoin d'une revolution/correction du chemin pour s'ameliorer? on est bien, et on a pas de problèmes graves a regler dans l’immédiat?

 

il faut pas être extrémiste non plus soit paradis ===> soit chaos qui sera provoquer pas une révolution version arabe , il y'a beaucoup de problèmes en algerie ça c'est sure mais une révolution a la tunisienne/égyptienne/libyenne/yéménite/syrienne ne fera AUCUN absolument aucun bien au pays on plangera dans le chaos ou va régner la loi de la jungle , je pense le problème majeur dans notre pays c'est la corruption donc si tout le monde commencer a dénoncer la corruption partout on verra tout de suite un changement positive dans le pays , il faut des bureaux et des associations pour dénoncer et lutter contre ça ça va faire du bien plus que de squatter je ne sais quel place sera chez nous et camper avec des "dégage" ou trucs similaire.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...