Jump to content
sifoou

Article du "MONDE"

Recommended Posts

Rarement une campagne pour une élection présidentielle aura été marquée par une telle apathie en Algérie. La capitale est-elle représentative du pays profond ? Elle donne en tout cas une indication du peu d'enthousiasme que suscite le scrutin du 9 avril.

Un peu partout s'étalent des affiches à la gloire du "président-candidat", Abdelaziz Bouteflika, lequel brigue un troisième mandat à la tête du pays. Si l'on est encore loin du culte de la personnalité qui prévaut dans la Tunisie de Ben Ali, on s'en rapproche peu à peu. Ici, un poster géant du chef de l'Etat sortant avec une colombe, et cette mention : "Alger vote Bouteflika". Là, le président, la main sur le coeur, plaidant pour "une Algérie forte et sereine".

 

Abdelaziz Bouteflika va triompher, personne n'en doute. Les cinq autres candidats qui se présentent face à lui n'ont pas la moindre chance de se faire entendre. Mise au service du président sortant, l'administration se comporte en rouleau compresseur. Sur la rue Ben M'Hidi, l'une des deux principales artères de la capitale, une musique tonitruante s'échappe d'un vaste local. C'est l'une des 900 permanences électorales du candidat Bouteflika dans la région d'Alger. Deux écrans géants retracent l'action du chef de l'Etat depuis qu'il est arrivé au pouvoir en 1999. Sur les murs, des photos le montrent à tout âge, enfant, adolescent, jeune moudjahid, puis jeune ministre des affaires étrangères, le cheveu dru, la moustache conquérante et le sourire charmeur. Plus loin, sur la place de la Grand-Poste, le marché aux fleurs est pavoisé de banderoles qui proclament : "Les amis des plantes votent Bouteflika !"

"En 2004 (la précédente élection présidentielle), il y avait un certain suspense. On ne savait pas vraiment qui le " système " avait l'intention de faire gagner, Bouteflika ou Benflis. Mais là, les jeux sont faits", soupire un journaliste. "A-t-on raison de dépenser tant d'argent pour une élection gagnée d'avance ?" s'interroge Rachid qui, lui, déposera un bulletin blanc dans l'urne, le 9 avril. "Je ne voterai pas. Aucun de mes amis non plus", dit Houria, étudiante en biologie.

Au Club 54, l'un des rares cafés-restaurants d'Alger où les filles peuvent s'attabler et fumer en toute tranquillité, trois amies en jeans, le visage encadré d'hidjab, bavardent gaiement. "Ma mère adore Bouteflika. Elle a les yeux qui brillent dès qu'elle le voit à la télévision ! Moi, je lui suis reconnaissante de nous avoir ramené la sécurité, raconte l'une d'elles. Il y a dix ans, jamais je n'aurais pu me promener dans Alger ni rentrer à 2 heures du matin comme je le fais." Arrive le serveur, une trentaine d'années. "Moi, je ne vote pas ! Je me sens algérien-français !", lâche-t-il en passant.

Ils sont de plus en plus nombreux à se poser ouvertement la question : leurs parents ont-ils eu raison de se battre pour l'indépendance de l'Algérie ? "C'est malheureux à dire, car j'aime mon pays, mais est-ce qu'on en serait là aujourd'hui si la France était restée ?", s'interroge Samia. Son amie Malika reste silencieuse. Soudain, elle n'y tient plus et raconte son histoire. Sa famille vit un quasi-psychodrame depuis qu'au lycée, en décembre, son jeune frère de 18 ans a retourné un tableau dans lequel était encadré le drapeau algérien pour y dessiner à la place le drapeau français et ajouter ces mots : "Vive la France si elle revient !" Exclu du lycée, interdit de passer son baccalauréat, il attend aujourd'hui de passer en justice. "Il pleure et regrette. Mes parents sont effondrés", raconte sa soeur.

Saïd, 33 ans, restaurateur, ne sait pas encore s'il ira voter le 9 avril. S'il s'y décide, il optera pour Bouteflika. "C'est le moins pire de tous", selon lui. Il y a dix ans, il avait avec des discussions politiques avec ses amis. Plus maintenant. "J'ai enfin compris comment il faut s'y prendre pour vivre à peu près bien en Algérie, dit-il avec lassitude. Il ne faut s'intéresser à rien, et surtout, ne pas penser..."

 

Florence Beaugé

 

Source

 

Sans faire de politique vous pensé koi de cette article ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'aimerais tant repondre a cette hmara de samia que si tes grands parents (paske ses parents apparement ils ont rien foutu) n'avaient pas botté le cul au français tu serait surement dans le meilleur des cas une femme de menage chez un colon français qui s'amuserait de temps en temps avec toi quand sa femme n'est pas la

vraiment, les français aimeraient tant entendre les algeriens regretter leur depart , et certains imbeciles / bghoula le disent ouvertement

pour le lyceen , si cette histoire est vrai, c'est bien fait pour sa sale gueule

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu cet article tout à l'heure sur leur site et j'étais écœuré par les propos de cette pseudo envoyée spéciale qui n'a trouvé de mieux que d'exploiter un fait divers, l'histoire du lycée et la ressortir au moment d'un événement important.

Où est le professionnalisme du Monde??

Share this post


Link to post
Share on other sites

supprimez ce topic s'il vous plais je préfère ne pas faire de commentaires si non je serai banni :mad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
rentrer à 2 heures du matin comme je le fais

et voila sa se confirme, c'est avec des femmes come celle la qu'on va battir les plus grandes civilizations :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salam!

 

wallah je voterai rien que "zkara" a ces minables qui ne ratent pas l'ocasion pour salir l'image de l'Algérie

 

je passe au club 54 de temps en temps et croyez moi, il est squatté généralement que par les enfants des gens qui ont fais "chkara 3la dhar cha3b" et maintenant ils osent critiquer le pouvoir.

 

wallah ya le serveur qui se sont Algérien-français , wallah ya mouh mnine jak le sentiment de la "françisité" mdrrrr

 

Bravo "le monde" , quel professionnalisme :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
supprimez ce topic s'il vous plais je préfère ne pas faire de commentaires si non je serai banni :mad:

 

 

Cette artcile n'est pas mon avis personel !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cette artcile n'est pas mon avis personel !

 

je parler pas de toi sifou t'inquiète pas mon ami:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

wo wo wo wo mais qsq`ils disent c gens la,?je suis algerienne et fier malgre tout se qui se passe ,et jamais je penserai ou j`aurai le regret que la france soit banie de chez nous,entre nous sa se soigne ,on a besoin de personne pour regler nos problemes,quont au frere de samia c bien fait pour lui pcq il n`a pas eu l`education ou on lui aprend l`amour de la patrie,helas, pauvre gens,je crois que notre systeme educatif n`a pas fait son devoir comme il faut ,je veux dire aprendre au eleves (L`AMOUR DE LA PATRIE ) sa me tue quont je lis des articles comme ca

Edited by lamia2008

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne vous éxcitez pas !!!!

 

C'est un article pondu par une journaliste, il est clair qu'iln'est pas représentatif de la majorité des Algériens!

 

arretons nousun seul instant sur cette phrase " et si la france n'etait pas partie ? " tout ceux qui nous dérigent et qui ont debarqués de leur DOUAR apres 62 ne serait pas au pouvoir, ils seraient a leur place au milieu des champs de patate et la patate ne couterait pas 100 Da ! en même temps les français seraient les maitres du pays !

 

Au final KIF KIF.......maken oualou !

 

PS: jeme demande comment on peut etre fiere d'une nationalité qu'on a pas choisis !!!!!

Edited by zoldy

Share this post


Link to post
Share on other sites

comment ca kif kif ?, t'a un estomac a la place du cerveau ou quoi ?

ton seul soucis c'est el batata ?

un peu de dignité svp

Share this post


Link to post
Share on other sites

La batata c'est la base, tu voulaisque je donne quoi comme éxemple ? la bourse d'Alger ? elle n'éxiste même pas !

 

En plus en parlant de Batata tous le monde comprendrait, la preuve tu viens de réagir au 1/4 de tour .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut que vous sachiez une chose ,cet article provient d'un journaliste français , donc c'est évident que nous sommes dans leur colimateur et ça depuis la nuit des temps !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut que vous sachiez une chose ,cet article provient d'un journaliste français , donc c'est évident que nous sommes dans leur colimateur et ça depuis la nuit des temps !

 

depuis un certain 5 juillet 1962, ils n'admetent pas le fait d'avoir pris une raclée diplomatique, et depuis ilssont toujours la pour nous faire chier !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces types de journaliste....toujours glisser leurs idées là où ils n'ont pas de place.

Mais si y avais un fhal comme président personne ne pourrait dire de tels choses

Share this post


Link to post
Share on other sites

On croit tous que nos pères et grands-père ont "sortit" les français dignement (et c'est juste) et que le colonialisme avait disparu. Le problème c'est que ceux qui nous "gouverne" maintenant (la majorité des généraux) étaient dans l'armée française :( C'est comme ci on avait rien fait, et c'est ça qui m'énerve...

Share this post


Link to post
Share on other sites

en ayant vu le nom de la journaliste j'ai compris pourquoi les mots hidjab,2 heure du mat et fille qui fume parraissaient dans un article qui parle d'éléctions présidentielles.

 

contrairement à certains je trouve que c'est plutot positif qu'elle est parlé de l'histoire du frere de samia,ça prouve que dans nos ecoles on ne rigole pas avec ce sujet et puis si l'histoire est vrai ben il n(a eu que ce qu'il méritait le gars.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"bat m3a ljaj sebbah i kaki" au moins hadak il a passé la nuit avec les poules.............les notres n'ont de contact qu'a travers la tele (ou ya rabbi) et ils se trouvent deja plus francais que les francais

 

puis laissez la parler, c'est normal les francais sont parti dok, ca aurait été un autre discour sinon (l'herbe est toujours plus vert chez le voisin)

 

le gosse hadak je ne vais pas le plaindre, vu les propos de l'entourage de sa soeur ainsi que ses habitudes et frequentations (rentrer a 2h du mat) bonjour l'education parentale, peut etre que lorsque le gosse sortira de prison, ses parents se rendront compte de leur betise en voyant que leur fils bien aimé est devenu la cherie de kach wahed (c'est pas du patriotisme ou l'amour du pays, c'est simplement du respect a un symbole)

Edited by clock

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...